l'écorchée

 

Édition : Le livre de poche

Parution : Septembre 2014

Genre : Thriller

     Je ne sais pas pourquoi, mais l'été j'aime lire des thrillers. Les romances cucul avachie au soleil très peu pour moi, je garde ça pour l'hiver. Aujourd'hui, je vais donc te parler d'un roman de Donato Carrisi. Oui, encore lui. Après Le chuchoteur et L'égarée, je me suis plongée dans la lecture de L'écorchée, et une fois encore je n'ai pas été déçue.

    Sept ans après s'être mesurée au Chuchoteur, Mila Vasquez travaille aux Limbes, le département des personnes disparues. Incapable d'éprouver la moindre émotion et portant dans sa chair la marque des ténèbres, Mila excelle dans la recherche de ceux qui, un jour, se sont évanouis dans la nature. Elle seule ne peut oublier ces « victimes potentielles d’homicides ». Soudain, l’un d’eux réapparaît... et tue. Un à un, ceux dont les portraits ornent les murs des Limbes, reviennent, transformés en assassins. Épaulée par l’agent spécial Simon Berish, expert en interrogatoires et féru d’anthropologie, Mila devra échafauder une hypothèse convaincante, solide, rationnelle. Une « hypothèse du mal ».

    Une famille est massacrée et seul un petit garçon est épargné pour appeler les secours. Quand il décrit le tueur, la police a du mal à y croire. En effet, il a disparu plusieurs années auparavant. Mila Vasquez va alors mener l'enquête, aidée du paria Simon Berrish. Encore une fois, Donato Carrisi nous mène par le bout du nez, on suit Mila dans ses investigations, on frissonne pour elle, et on se laisse entraîner dans cette vague de meurtres commis par des disparus. J'ai adoré le personnage de Berrish, passionné d'anthropologie, le flic a qui "tout le monde veut parler". Si j'ai aimé en apprendre plus sur Mila et Simon, j'ai trouvé ce roman un peu en dessous du chuchoteur et de l'égarée, et pour une fois avec cet auteur, mon hypothèse finale était exacte, mais j'ai tout de même passé un très bon moment de lecture.  Une enquête très bien menée, et Donato Carrisi nous prouve encore une fois que le thriller a encore de beaux jours devant lui.

    Note : 15/20