9782811201326

 

Édition : Milady

Parution : 2009

Classement : Fantastique

 

emo coeur

Coup de coeur

 

Après avoir dévoré ce sixième tome des aventures d'Anita Blake, je pense qu'il est plus que temps que j'en fasse l'annonce de manière officielle : je suis accroc. Au point de trépigner d'impatience en attendant que l'on me prête la suite. Au point même de creuser encore plus mes cernes qui ont déjà de quoi faire j'ai trois enfants alors bon... Anita Blake c'est un peu le chocolat Kinder de mes lectures. J'adore le vrai bon chocolat artisanal mais une boîte de Chocofresh passe par là et c'est l'hécatombe. C'est bon, c'est réconfortant, c'est une drogue. Le phénomène n'est pas prêt de s'arranger puisque ce sixième opus m'a particulièrement plu. J'ai déjà été pas mal appâtée par la quatrième de couverture :

« À ma gauche, Richard. Le mec le plus adorable du monde : brun aux yeux chocolat, prof de sciences. Seul problème : une fois par mois, il se couvre de poils et hurle à la lune. À ma droite, Jean-Claude. Le mec le plus horripilant du monde : un regard hypnotique, et un magnétisme sexuel démentiel. Seul problème : il a plus de deux siècles. Face à moi, un immortel atteint par une mystérieuse maladie qui le liquéfie sur pattes. Et quelque part derrière moi, un assassin à qui un commanditaire inconnu a promis un demi-million de dollars s’il réussissait à m’abattre dans les vingt-quatre heures. Que dit la sagesse populaire déjà ? « Il vaut mieux être seule que… »

Je te le dit, ami lecteur, Mortelle séduction est, pour le moment, mon préféré de la saga. Je n'ai aucun raison honorable à cela. C'est juste que j'ai été prise par la trame et par le triangle amoureux formé par notre héroïne un brin sociopathe et ses deux prétendants. Il faut aussi avouer que j'ai une passion pour le personnage d'Edward surnommé La Mort et il est présent dans cet opus. Bref du sang, du sexe, des larmes, de la chair en putréfaction, j'ai retrouvé tout ce que j'aime dans les aventures d'Anita Blake. En refermant l'ouvrage je n'avais qu'une envie : appeler ma copine Ema et lui hurler PUTAIN GROUILLE AVEC LE TOME 7, JE VAIS MOURIR SI JE N'AI PAS LA SUITE !  heureusement qu'elle lit vite la pauvre.

 

NOTE GLOBALE : 14 / 20