9782811200923

 

Édition : Milady

Parution : 1993 mais 2009 pour la présente traduction

Classement : fantastique

La saga des aventures d'Anita Blake, tueuse de vampire compte de nombreux tomes mais mon avis ne portera que sur les trois premiers volumes de la série. Depuis un bon moment, j'entends parler de madame Hamilton mais je dois avouer que j'ai hésité longtemps à me plonger dans l'univers d'Anita Blake. La quatrième de couverture du premier opus me rappelait beaucoup trop une série qui hante encore mes cauchemars : Buffy contre les vampires. Je te vois d'ici ami lecteur : Quoi ? Avoir peur de Buffy et ses vampires tout pourri qui feraient pas trembler un moucheron ! Sauf que ce ne sont pas les créatures démoniaques de la série qui m'ont terrifiée, nan. Par contre la mauvaise qualité des épisodes que j'ai pu subir restera à jamais gravé dans ma mémoire. C'est dire. Il aura donc fallu une grosse panne dans ma pile de livres à lire pour que j'entame « Plaisir coupables », premier tome mettant en scène notre tueuse de vampire. Finalement j'ai directement enchaîné sur les deuxième et troisième opus qui sont, à mon goût, mieux construit que le premier volume. J'ai donc hâte d'enchaîner sur la suite en espérant que cela ne faiblit pas en efficacité.

Tu veux mes impressions ? Tout d'abord cher lecteur si tu cherches à t'éveiller intellectuellement ou émotionnellement passe ton chemin. Vraiment. Parce que les aventures d'Anita Blake c'est un peu comme si l'Arme fatal 3 et Lara Croft avait couché ensemble pour engendrer quelques bouquins. C'est plein d'action, de zombies, de vampires, de coups de feu, tout cela saupoudré d'humour et le tout mené tambour battant par une héroïne bien bourrine avec son propre code de l'honneur. Très loin d'être révolutionnaire mais terriblement efficace et divertissant. Tout à fait ce qu'il me faut en ce moment -que veux-tu la Vorace a des périodes où tout ce qu'elle recherche c'est se changer les idées-. C'est convenablement ficelé et madame Hamilton fait bien son travail. Bon j'aurais quand même un petit bémol à émettre, mais un reproche vraiment personnel et pas du tout constructif : un peu plus de sexe aurait franchement été la cerise sur ce gâteau de sang et de cadavres.

 

BILAN DE LECTURE DES TROIS PREMIERS TOMES DE LA SERIE

  • une bonne vingtaine de sourires

  • 5 moues de dégoût

  • 2 nuits presque blanches

  • 1 rire devant l'emploi du prénom Jean-Claude pour un vampire super charismatique – non mais Jean-Claude quoi... si un Jean-Claude lis ces quelques lignes : bah, dommage pour toi.



NOTE GLOBALE : 12 / 20