1336416809

 

Date de sortie : 10 septembre 2010

Pays : Inde

Classement : Action / Comédie

Cette fois, pas de cinéma coréen, japonais ou encore américain au programme. Non, aujourd'hui je t'emmène à Bollywood. Enfile ton sari et tes tongs, peigne ta moustache, on décolle.

Chulbul Pandey est un policier que rien n'effraie. Il fait régner l'ordre et la justice à sa manière, en utilisant des méthodes pas toujours légales et presque toujours brutales. Malgré cela, il est toujours prêt à défendre les opprimés, d'où le surnom de Chulbul « Robin Hood » Pandey.

vlcsnap-2013-03-25-15h08m21s224
Hey, je suis Chulbul Pandey, personne ne résiste à ma moustache !

Ainsi, lorsque notre policier de choc retrouve des braqueurs, c'est tout naturellement qu'il part avec l'argent. Seulement, cette fois, cet argent était destiné à Chhedi Singh, un politicien -d'après ce que j'ai compris- plus que véreux qui va faire tout son possible pour se débarrasser de notre héros moustachu et récupérer son argent.

vlcsnap-2013-03-25-15h11m57s85
Chhedi Singh, MéchantMéchant de son état et fils caché d'André Manoukian et Patrick Fiori

vlcsnap-2013-03-25-15h12m16s15
Je suis méchant, oui, mais j'ai de beaux abdos...

Le MéchantMéchant à la mode Bollywood va se servir de la rivalité entre Chulbul et son frère Makkhanchan pour arriver à ses fins -d'ailleurs, l'acteur qui joue Makkhanchan m'a furieusement fait penser à Averell Dalton, va savoir pourquoi-.

vlcsnap-2013-03-25-15h06m27s106
Je suis peut-être le petit frère de Chulbul, mais j'ai une plus grosse... Moustache.

vlcsnap-2013-03-25-15h15m52s132

Je m'en fous, j'ai de plus gros muscles que toi, Averell.

Pendant ses investigations, Chulbul va faire connaissance avec Rajjo, une sublime jeune femme dont il va tomber éperdument amoureux et poursuivre de ses ardeurs, pas toujours avec délicatesse. Seulement la belle refuse, sous prétexte qu'elle ne veut pas laisser son alcoolique de père tout seul.

vlcsnap-2013-03-25-15h08m57s75
La belle Rajjo

vlcsnap-2013-03-25-15h11m07s92
Regarde je danse pour toi...

J'ai résumé le film très largement, je n'ai pas voulu dévoiler toute l'intrigue qui est bien plus riche que ce que j'ai pu en dire. Les scènes d'actions, de comédie, de drame et les chorégraphies s'enchaînent, ce qui permet au spectateur de ne pas s'ennuyer pendant les deux heures que durent le film. Les combats sont plutôt bien orchestrés, on est loin du niveau des films d'action chinois, américains ou encore coréens, mais j'ai trouvé que Salman Khan -Chulbul Pandey- s'en sortait plus qu'honorablement. Les chorégraphies et les musiques sont entraînantes et utilisées au moment opportun, comparé à d'autres films de Bollywood où l'on se demande pourquoi ils se mettent à danser et chanter sur un thème qui n'a absolument rien à voir avec la scène.

Comme tu l'auras sans doute compris j'ai adoré ce film, même si j'avoue que s'il avait eu un autre pays pour origine, il aurait atterri dans la rubrique culture pourrie. Dabangg est une petite perle Bollywoodienne à regarder d'urgence en cas de déprime -je viens de voir qu'un deuxième film est sorti fin 2012, si j'arrive à me le procurer, je reviendrais t'en parler-.

Note globale : 16/20

Si tu veux en voir plus, j'ai fait deux autres captures vidéos de chorégraphies assez magiques, c'est par là.
Ema