la liste de mes envies

Édition : Lattes

Parution : février 2012

Classement : roman

La liste de mes envies, c'est le roman dont je n'arrêtais pas d'entendre parler. Découvert sur le site Babélio où il compte pas moins de 169 critiques, je me suis dit qu'il était temps de me faire mon propre avis.

« Jocelyne, dite Jo, rêvait d'être styliste à Paris. Elle est mercière à Arras. Elle aime les jolies silhouettes mais n'a pas tout à fait la taille mannequin. Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières. Sa mère lui manque et toutes les six minutes son père, malade, oublie sa vie. Elle attendait le prince charmant et c'est Jocelyn, dit Jo, qui s'est présenté. Ils ont eu deux enfants, perdu un ange, et ce deuil a déréglé les choses entre eux. Jo (le mari) est devenu cruel, et Jo (l'épouse) a courbé l'échine. Elle est restée. Son amour et sa patience ont eu raison de la méchanceté. Jusqu'au jour où, grâce aux voisines, les jolies jumelles de Coiff'Esthétique, 18 547 301€ lui tombent dessus. Ce jour-là, elle gagne beaucoup. Peut-être. »

Quand j'ai fini ce livre, la première chose que je me suis dit c'est « Ouah ! Le style est simple, mais je m'en suis pris plein la tête ! ». En effet, le style de Grégoire Delacourt est simple et direct, très « à la mode » en ce moment, mais contrairement à ses contemporains, on peut dire qu'il atteint son but – ce n'est qu'un avis personnel, ne me jetez pas de cailloux-. Malgré le ton léger, la critique acerbe de la société actuelle ne laisse pas indifférent. Jocelyne est une femme lambda, elle est mariée depuis des années avec Jocelyn – oui je sais ça fait un peu chapi et chapo, mais ça a son importance dans l'histoire – ils ont deux enfants adultes qu'ils ne voient qu'en de rares occasions, et elle est plutôt heureuse quand elle tient sa mercerie et son blog. Le couple a dû faire face à la perte d'un enfant et ce deuil a fait ressortir toute la méchanceté du mari. Mais grâce à l'amour de Jocelyne, ils ont réussi à surmonter ce drame. Une famille comme on en croise tous les jours, dans laquelle on se reconnaît. Et un jour, par hasard, Jocelyne gagne gros au Loto. Suite à un entretien psychologique obligatoire à la Française des Jeux, elle commence alors à se demander comment annoncer cette nouvelle à ses proches... Et si tout ne se passait pas comme prévu ? Et si son mari la trahissait ? Et si ses enfants ne revenaient que par intérêt ? Un bon roman divertissant et qui laisse un petit arrière goût amer.

Note globale : 16/20