CVT_Soie-sauvage_609 

Édition : Les petites Moustaches

Pays : France

Parution : novembre 2019

Genre : Album pour enfants (à partir de 6 ans)

 

       Il aura fallu une opération Masse critique sur Babelio pour que la catégorie Album pour enfants connaisse un soubresaut... Car si je lis régulièrement des romans jeunesse, j'avoue ne presque jamais me plonger dans la littérature pour enfants. Je pense que c'est le résumé, loin des sujets habituels du genre, qui m'a décidée :

        Louise Galon est une jeune créatrice qui vient s’installer dans la capitale de la mode afin de présenter son travail au styliste le plus en vogue du moment. Or celui-ci ne fait montre d’aucun enthousiasme pour la robe sur laquelle Louise a tant travaillé. La voilà déçue et prête à abandonner son rêve. Fort heureusement, depuis son arrivée, un jeune homme la suit de près, séduit par la création de la jeune femme. Il va à son insu récupérer la robe dont elle s’est débarrassé et la faire participer à un concours de jeunes créateurs.

       Un mot tout d'abord sur la maison d'édition, Les petites Moustaches... Tu sais, ami-lecteur, combien j'aime le livre en tant qu'objet, hors cet intérêt ne peut que s'accentuer quand il est question d'album, jeunesse ou non. L'ouvrage qui m'intéresse aujourd'hui est vraiment joli, solide, agréable à feuilleter. Et oui cela compte ! Enfin, le papier et l'impression permet de ne pas trahir le travail de l'illustratrice Marie-Gabrielle Berland.

Soie sauvage 1

 

         Malgré la fiche de Soie sauvage sur le site de la maison d'édition, qui indique « à partir de 6 ans », je dois avouer qu'à titre personnel, je l'offrirais/conseillerais plus à des enfants dès 7/8 ans. En effet le texte de madame Loyer, très bien écrit, me semble un peu ardu pour un gamin de CP. Mais peut-être que je me trompe... Concernant l'histoire, elle est très simple et tout -ou presque- est dit dans le résumé. Cela n'a finalement que peu d'importance car ce qui compte c'est la qualité de la plume de l'autrice qui transmet bien la poésie et les émotions du récit. Louise nous touche dans son rêve et ses démarches pour le réaliser. Pourtant, sans les dessins de Marie-Gabrielle Berland, l'histoire resterait assez anecdotique. Chaque illustration ne se contente pas de souligner l'évolution du récit mais nous offre tout un univers gracieux et dynamique. C'est frais, c'est beau, c'est précieux.

         Bien que je ne sois clairement pas la cible de Soie sauvage, j'ai passé un moment très agréable à le découvrir... 

 

Note Globale : 13 / 20