26 février 2016

Le vendredi c'est culture pourrie : sataniste made in Taïwan, course-poursuite et monstres chelous

Si tu ne fais pas parti de ceux qui nous suivent depuis des siècles, tu ne sais peut-être pas que j'ai un grand frère de quatre ans de plus que moi. Il a officié ici le temps de deux ou trois articles et il est plutôt chouette. Mais avouons-le, il a eu un grand rôle dans ma vie. Parce que les nanars, les cultures pourries, c'est un peu de sa faute. Rien que ça. Grâce à À cause de lui, j'ai découvert Bade Taste et Braindead à l'époque du collège. Ainsi que l'esprit critique et les bons films. Et, forcément, je n'en suis pas sortie... [Lire la suite]

10 mai 2014

Le vendre- ah ben nan... Le samedi, c'est Culture Pourrie : L'Eurovision commenté par les CulturoVoraces

  20h35 : Ici AlterVorace. Et voilà... On vous l'avait annoncé... Je me trouve chez ma collègue Ema, l'ordinateur sur les genoux, devant la télévision allumée – ah tiens... Bonjour Sergent Garcia !-. On ne peut plus reculer, peu importe la souffrance, peu importe la peur qui tord nos entrailles, peu importe... Ema me fait remarquer que j'en fais un peu trop. Ok, ok. Ce qui est terrible, ce n'est pas qu'on ait pu avoir cette idée complètement pourrie de commenter l'Eurovision. Nan. Parce que cela peut donner une chouette... [Lire la suite]
Posté par AlterVorace à 20:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 mars 2014

Le vendredi c'est Culture Pourrie: KoreanRambo, hologramme d'outre-tombe et déguisement ultime

Si tu me connais un peu, tu sais, ami lecteur, que je suis une personne particulièrement organisée. Aujourd'hui, mon calendrier était clair : je devais chroniquer le troisième épisode de Draculive. Mon planning étant pour moi ce que le pliage de culotte est à Ema, il faut que le Destin -oui, oui à majuscule- frappe un grand coup pour changer mes plans. C'est le cas pour cet article. Plantons le décor. Depuis quelques semaines, j'ai repris les dramas. Je prends donc -enfin!- le temps de visionner les pilotes de ceux qui attendent... [Lire la suite]
24 janvier 2014

Le vendredi c'est saga Draculive : trahisons, méchantes piqûres et miroir magique

Oyé, oyé ami lecteur, j'ai enfin visionné l'épisode 2 de notre merveilleuse saga Culture Pourrie, je veux bien entendu parler de Draculive. Si tu n'as pas lu le premier volet de cette épopée, tu peux te rattraper ici. Sinon, tu verras que les choses ne vont pas en s'arrangeant dans le monde ô combien merveilleux de notre Vlad croisé avec une endive géante. Nan... Dès le début, on a le droit à un petit retour dans le passé, au moment où notre héros buveur de sang avait été réveillé par son désormais pote, Indiana discount. Donc on... [Lire la suite]
29 novembre 2013

Le vendredi c'est saga pourrie : ampoule sans fil, vie antérieure et canines pointue

Après un sondage palpitant de suspens, la majorité d'entre vous, lecteurs sans pitié, a décidé que je tenterai de trouver une nouvelle saga culture pourrie. Pendant quelques jours, je me retrouvais avec seulement deux propositions : Plus Belle la Vie et Les Feux de l'Amour. Tu imagines la terreur dans laquelle j'ai dû survivre ? -comment ça, j'avais qu'à pas faire de sondage ? Malotrus !-. Finalement Ema m'a lancée sur une piste fort prometteuse et après visionnage, je pense que nous tenons quelque chose -et pas ce... [Lire la suite]
15 novembre 2013

Plage, crustacés et PlanOrgasme : Culture pourrie au pays magique des phéromones

Depuis le vampire en mousse, ami lecteur, je n'avais plus mis de Harlequin à l'honneur sur ce blog. Comme je sais de source sûre que certains d’entre vous sont friands de ce genre de chroniques, j'ai eu le courage et la générosité de me sacrifier encore une fois en puisant dans le méandre des romans d'amûûûûûûûûr - mais non je n'exagère jamais mon héroïsme. Afin de « mieux » choisir l'ouvrage sur lequel j'allais me défouler, je me suis plongée dans nos anciennes harlequinades. Je me suis alors rendue compte que je m'étais... [Lire la suite]

08 novembre 2013

Le vendredi c'est culture pourrie : The Mortal Instruments – Harald Zwart

    Date de sortie : octobre 2013 Pays : Américain, allemand Classement : Fantastico-mièvre Avec : pfffff   Avec Ema on habite dans une petite ville. Cette entrée en matière peut te paraître étrange ami lecteur mais tu vas vite comprendre. Bref, Ema et moi habitons une petite ville qui ne comprend qu'un cinéma. Oui, un seul. Dans ce contexte, il est parfois dangereux d'avoir une envie irrépressible de grand écran. Donc quand Ema a dit : J'ai envie d'aller au ciné et que j'ai répondu Mais... [Lire la suite]
26 juillet 2013

Le vendredi, c'est Culture Pourrie – le nanar archéologique chez Harlequin

Par une triste journée de pluie -en vrai il faisait bô, hein, mais tu me pardonneras ce goût de la dramatisation- je baguenaudais sur le blog et relisais quelques Culture Pourrie quand je me suis rendue compte que je n'avais pas descendu de vieux Harlequin depuis la Saint Valentin. Tu imagines ça ami lecteur ? Je me suis dit qu'il était plus que temps de remédier à cela et je suis partie en quête d'un bon nanar de la maison d'édition de l'amûr. Puis j'ai eu l'idée d'aller flirter du côté de l'âge de pierre du Harlequin ... [Lire la suite]
22 juin 2013

Aujourd'hui c'est culture pourrie : Meringues, larmes et déco kitsch.

Tout à commencé il y a environ un an. Alors qu'AlterVorace stressait préparait son mariage, de mon côté je zappais tranquillement par une morne fin d'après-midi. C'est alors que je tombais un peu par hasard sur TF1 et une émission dont je n'avais jamais entendu parler -à la fois je ne regarde jamais cette chaîne, c'est sûrement pour ça- : 4 mariages pour 1 lune de miel. Ni une ni deux, je textotte ma collègue, après quelques minutes de visionnage, pour lui faire part de ma découverte. Et là, le verdict tomba : ... [Lire la suite]
14 juin 2013

Lettre à la reine de la Culture Pourrie

L'anniversaire d'Ema approchant à grand pas, en amie modèle -ne proteste pas ami lecteur- je lui ai demandé ce qui lui ferait plaisir en cadeau rigolo et pas cher. Cette traîtresse m'a demandé une chronique sur un ouvrage de Sharon Kena. Tu ne vois pas qui c'est ? Si tu as le temps, va lire ici, ici, là et là. Sinon, je peux te résumer ce qu'est pour nous cette auteure francophone : la plus mauvaise auteure que la terre ait jamais portée -quoique je ne pense pas trop m'avancer si j'implique carrément la galaxie...-. ... [Lire la suite]