Passions captives

      Bonjour ami lecteur, nous avions rendez-vous pour la suite d'un roman infâme, Passion Captives. Si tu n'as pas lu le premier volet de cette chronique je ne peux que te conseiller d'aller le lire ici.

      Où en étions-nous ? Ah oui...

     Sirena et Caleb rejoignent leur bateau et l'équipage. Ils trouvent le Wanderer, foutent tout le monde sur les chaloupe et coulent le navire. Sirena prend quand même le temps de vérifier qu'il n'y a pas d'homme à crochet, mais non. Puis d'interroger le capitaine, sauf que :

Ses yeux vert étincelèrent dangereusement. Elle s'avança vers lui, mais il recula précipitamment, effrayé. Devant le regard incrédule de Sirena, il chancela et tomba à l'eau.

      Sirena croise Regan puis rentre chez elle, où elle reçoit une invitation à déjeuner d'Alvarez. Il la désire et lui parle des infidélités de son mari. Il veut qu'elle espionne ce dernier pour lui. Sirena, qui refuse d'être utilisée par un homme, décide de le ruiner lui aussi. Elle feint d'être malade pour s'enfermer dans sa chambre avec la complicité de sa femme de chambre. L'espagnol a envoyé deux navires pour Cape Town et la Java Queen, le bateau de Regan part aussi. Sirena décide donc d'attaquer d'abord les espagnoles puis le hollandais au retour. Quant à Regan, il espère revoir la belle femme pirate. Le coquinou.

   Avant de faire sombrer les navires d'Alvarez, elle dit au capitaine de faire passer le message : elle cherche le Crochu, l'homme au crochet. Ils partent ensuite trouver le Java Queen. La Rina est touchée mais le navire de Regan coule. Je te le dis ami lecteur, Sirena est super forte.

    Peu après, Gretchen est chez Alvarez. On comprend alors qu'il y a une couille maladive dans le pâté. Ils ont payé le Crochu car l'attaque de la Tita était leur plan. Mais Tadaaaaam le fils de Regan n'est pas mort. Alvarez accepte d'aider Gretchen à s'assurer que Regan n'apprenne pas la vérité, du coup, pour faire lui faire plaisir, elle le fouette, chacun son truc.

    De son côté, Regan, obsédé par la femme pirate, a commandé une proue à son effigie. Donc à celle de son épouse... Je crois pouvoir dire que ces gens ne sont pas très physionomistes.

     Bon les choses suivent leur court., Sirena coulent des bateaux, Regan baisent de partout sauf chez lui -il va même jusqu'à dépuceler la fiancée lors du mariage de cette dernière. Fiancée qui, selon les traditions de sa tribu, aura été, dans la soirée, intégralement épilée avec une pince en bois. Youpi. Si Alvarez est un soumis, l'auteure est une sadique. Et Sirena continue de couler des bateaux. En court de route, elle tue le vilain capitaine Blackheart. Puis après Regan la défie en duel. Ils se passent plein de trucs mais pour résumé, elle le blesse, le soigne, et ils baisent. Oui, oui sans qu'il ne la reconnaisse. Pas doué le mec. Là, la blessure du blondinet s'infecte. En une nuit. Et oui, après la maladie lyophilisée, la gangrène lyophilisée ! Sirena quitte le bateau.

   Tout le monde rentre mais Regan va mal, il a de la fièvre et délire. Heureusement Sirena sauve son amoureux. Ouf. Quand il va mieux, il fait des avances à sa femme. Qui le repousse. Donc il la menace, toujours charmant le Regan. Il se jette sur elle puis paf lui fait changer d'avis et elle devient consentante.

    Prenons un instant pour remercier madame Michaels, l'auteure, de nous montrer combien la sexualité féminine est simple : suffit d'insister. Je repose mon sac à vomi et je continue l'histoire...

   Les jours passent encore. Sirena va chez Alvarez. Ce dernier veut qu'elle divorce et s'enfuit avec lui. Alors il la drogue et la viole. Ouais bon c'est un bon la farandole des viols ce bouquin. Quand il dort elle veut partir et se retrouve dans la pièce où il entrepose des trucs. Là elle trouve le crucifix d'Isabel. Elle comprend ENFIN que Regan n'est pour rien dans ses malheurs.

   Finalement Regan trouve et file le crochu à la femme pirate. Sirena humilie le vilain en duel. Puis décide de prendre sa retraite de pirate. Bien entendu Regan apprend que Alvarez et Gretchen étaient derrière le meurtre de son épouse et que leur gamin est vivant.

   Bon, on apprend après que Caleb est l’enfant perdu de Regan. Même si nous, lecteurs, onl'avait compris presque tout de suite tellement c'est gros. Puis Sirena découvre qu'elle est enceinte de son mari mais vu qu'elle pense qu'il ne l'aime pas, elle décide de se barrer et retourner en Espagne. Le volcan de l'ïle entre alors en éruption, du coup Sirena embarque la gouvernante pour la sauver vu que tout le monde essaie de fuir.

     Et là, il y a la meilleur scène du bouquin. La pire du coup. Gretchen est hystérique mais prend le temps d'emballer ses robes. Sauf que le volcan n'attend pas et elle meurt d'avoir voulu emmener ses fringues. Et c'est la mort la plus ridicule de l'histoire des morts de fiction :

Gretchen fut transformée en un instant en torche vivante. Il était impossible de la reconnaître. Les hommes tentèrent en vain d'éteindre les flammes mais Gretchen les combattait.

Mes robes, mes robes, sauvez mes robes ! s'écria-t-elle avant de s'effondrer sur le sol.

La jeune femme n'était plus qu'une masse de chair carbonisée. Ils l'entendirent murmurer dans un dernier souffle de vie.

Plus jamais je ne serai belle.

     Mais les méchants n'ont pas dit leur dernier mot. Enfin... Pas tous... Alvarez rattrape Sirena et la kidnappe. Regan et Caleb, tout deux ayant compris qu'ils étaient père et fils, partent à sa recherche. Bref tout ce petit monde se retrouvent en Afrique où Sirena, qui a accouché d'un garçon, bute l'espagnol. Mais vu que Regan lui a toujours pas avoué son amour, elle arrête pas de vouloir se barrer. Il faudra qu'elle prenne la mer pour que le jeune premier réagisse. Pluie d'amour sur eux et pluie de soulagement pour moi d'en avoir terminé.

      Cette romance n'est pas seulement ignoble à cause des viols et tout ça... Elle est surtout complètement tirée par les cheveux de l'héroïne. Certaines lectrices défendent l'ouvrage car il date de 1977 et qu'à l'époque il y avait beaucoup de romances de ce genre. Sauf que la présence de violence, de viols, de pirates n'empêche pas un auteur de construire un récit un minimum vraisemblable.

      Il y a une suite à l'histoire de Sirena et Regan mais je pense qu'il me faudra des mois pour me remettre déjà du premier tome...