Je suis né un jour bleu

 

Édition : J'ai lu pour l'édition poche

Parution : 2006

Genre : Autobiographie / Témoignage

 

     Lorsque, par hasard, j'ai croisé la route de Je suis né un jour bleu, j'avais eu l'occasion de voir Daniel Tammet dans une émission de télé et son passage m'avait interpellée. Comment, dès lors, ne pas saisir l'occasion de lire l'ouvrage dans lequel il évoque son parcours ? Et la quatrième de couverture a confirmé mon envie d'en savoir plus :

      Je suis né le 31 janvier 1979. Un mercredi. Je le sais parce que dans mon esprit, le 31 janvier 1979 est bleu " Daniel Tammet est un autiste savant aux capacités hors du commun, un génie des nombres. Il a ainsi mémorisé les 22514 premières décimales de Pi, parle sept langues et a appris l'islandais en quatre jours. Pour lui, les nombres sont des formes et des couleurs. Dans ce témoignage plein d'espoir, il explique comment il a mis toute son énergie pour sortir de ces ténèbres qui l'ont longtemps coupé du monde et comment il a réussi à se socialiser. Un voyage en couleur qui entrouvre la prison de l'autisme.

     La présentation de l'éditeur manque de précision... Pour être exacte, monsieur Tammet est atteint du syndrome d'Asperger qui n'est pas une forme d'autisme typique. De plus, il est aussi touché par le syndrome du savant bien que ce dernier ne soit pas un diagnostic médicalement reconnu, les travaux de plusieurs psychiatres et neurologues tentent de le comprendre.

     Après cette petite rectification, je suis censée vous livrer mon point de vu... Or il est toujours compliqué de chroniquer un témoignage ou une autobiographie... Loin de moi l'idée de juger de la valeur d'une vie ! Tout au plus, puis-je me demander en quoi le témoignage en question est riche d'enseignement ou de pistes de réflexion. Le syndrome Asperger, et l'autisme en général, reste mal compris. L'auteur tente de nous livrer sa vision du monde, non pas en dépit de ses différences mais à travers le prisme de ces dernières. Avec des mots simples, Daniel Tammet nous parle de lui, de sa famille, de son enfance, de son quotidien et, surtout, il nous offre un aperçu de son obsession et de son amour pour les nombres et les langues. On comprend aussi un peu mieux le concept de synesthésie, ce phénomène neurologique par lequel deux ou plusieurs sens sont liés. En effet, monsieur Tammet a un lien très particulier avec les mots et les nombres, qui suscitent chez lui des images très précises (formes, couleurs, textures) ainsi que des émotions fortes.

      Tout à tour fascinant et attendrissant, le récit permet un autre regard sur Asperger, sur le cerveau et aussi sur l'autre, celui qui diffère de nous. Je suis né un jour bleu nous rappelle aussi que chaque individu porte tout un monde en lui, atypique ou non... Bref, un livre à découvrir...

 

Note Globale : 16 / 20