romans

 

Édition : P'tit Louis

Collection : Romans jeunesse

Parution : octobre 2013

Genre : roman jeunesse / comédie

 

Chez CulturoVoraces, c'est un fait, on aime la littérature pour la jeunesse. Plus personnellement, j'avoue que je ne boude jamais mon plaisir devant un bouquin, peu importe la cible. Je profite de cet article pour parler un peu de ma manière de pondre des critiques sur de tels ouvrages. Parce que trop souvent, je lis des articles d'adultes qui expliquent n'avoir pas l'âge pour apprécier tel ou tel roman. Ou bien que, oui c'est cliché ou pauvre, mais que bon, vu que c'est pour n'enfants, c'est pas grave. Quand je lis ce genre d'arguments, je lutte contre des envies de pousser quelques hurlements. Bien entendu, je prends en compte la cible pour laquelle l'ouvrage que je lis a été écrit. On ne raconte pas tout à fait de la même façon les histoires à un enfant, un ado ou un adulte. Pourtant mon niveau d'exigence est le même. Impitoyable selon certains. Légitime selon moi. Donc non, un roman jeunesse ne doit pas forcément comporter de morale ou de pédagogie, non le vocabulaire ne doit pas être si limité que cela et oui les enfants ne sont pas des crétins. Maintenant que les choses sont claires, passons à l'ouvrage qui nous intéresse aujourd'hui :

On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité. Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne, les lutins se sont faits urbains ! Et ils n’ont rien perdu de leurs pouvoirs d’agaceries, tracasseries, et espiègleries… Quel est donc cet inconnu qui s’en prend aux livreurs de pizzas, leur dérobant leur chargement sans jamais faire main-basse sur l’argent ? Gustave Flicman, jeune policier de la Grosse Cité, croise un soir le voleur. Si ce n’est pas un lutin, ça y ressemble bien… Mais voilà le coupable arrêté : c’était un simple SDF. Affaire réglée.

Pas pour Gustave ! Qui ne se doute pas que sa quête du Pizz’ Raptor va le mener jusqu’à l’Université d’Onirie. Là où les Lutins Urbains ont trouvé refuge. Sous la protection du mystérieux Professeur B., Docteur en Lutinologie

Ce roman m'a rappelé mes souvenirs de jeune lectrice quand je découvrais P.P. Cul-vert puis, plus tard, les ouvrages de Roald Dahl. Pourquoi cette nostalgie ? Parce que le récit de Renaud Marhic a le grand mérite d'exister d'abord pour le plaisir du lecteur, en herbe ou pas. Dès les premières pages on rentre dans une aventure bourrée d'humour et d'originalité. D'un style ferme et honnête, l'auteur nous autorise à partir dans un délire jubilatoire : jeux de mot, absurde et hommage à la culture folklorique dont monsieur Marhic ne trahit jamais l'esprit. Son amour des légendes transparaît réellement au fil des pages.

Et puis, avouons-le, j'ai bien rigolé durant ma lecture en découvrant toutes les trouvailles comiques de l'écrivain -les Psiiiiiit renvoyant aux notes en bas de page m'ont fait éclater de rire-. L'attaque du Pizz'Raptor est donc un roman que je conseille aux enfants parce qu'il saura éveiller chez eux ce plaisir décomplexé de jouer avec les mots, l'imaginaire et les mythes. Petite qualité bonus, l'enfant n'est pas considéré comme un crétin -ce qui hélas est parfois le cas dans les bouquins jeunesse, si, si...-. Le vocabulaire est riche sans pour autant se placer hors de portée d'un bon lecteur de 8 ans.

Maintenant que je t'ai exposé mon point de vu de lectrice lambda ayant conservé son âme d'enfant blablablablabla, passons à mon point de vu de mère de trois mini-humains. Ce roman est donc une bonne occasion pour votre marmaille de découvrir ou d'affermir le plaisir de bouquiner mais pas seulement. De manière subtile, le récit offre quelques réflexions intelligentes sur l'écologie, la justice, le fait d'agir conformément à sa conscience parfois au mépris de ce qui est admis... Ces messages distillés en filigrane enrichissent très bien l'aventure de Gustave. Et puis il y a le folklore avec la présence des lutins et du merveilleux. Une opportunité appréciable pour parler avec nos enfants de ce qui fait la richesse de nombreuses régions françaises. Après la lecture de L'attaque du Pizz'Raptor, prenons le temps de raconter les lutins mais aussi toutes les autres merveilles que recèlent la culture folklorique : le korrigan de notre belle Bretagne, le Hinzelmann allemand, les farfadets...

Tu l'auras compris, ami lecteur, cet ouvrage est un vrai coup de cœur... Alors je le dis : vivement la suite !

 

Pour aller plus loin : le site des Lutins Urbains

 

Note Globale : 17 / 20