Chroniques d'un medecin legiste

 

Édition : Jean-Claude Gawsewitch

Parution : 2009

Genre : Témoignage / chroniques

 

Je ne sais pas ce qu'il en est pour toi, ami lecteur, mais la mort a un aspect assez fascinant. Ne proteste pas, vu le succès du personnage de Kay Scarpetta ou de séries telless Bones ou Les Experts, je suppose que nous sommes nombreux à trouver passionnante la médecine légale. Sauf qu'on ne sait pas toujours ce qui relève de la fiction et de la réalité. Logique donc que j'ai eu envie de lire l'ouvrage du docteur Sapenet :

On tue en France, tous les jours, toutes les heures. Les faits divers envahissent les journaux, les séries télévisées autour de la médecine légale prolifèrent : les histoires criminelles, réelles ou fictives, exercent sur le public une fascination sans borne.

À la suite de Michel Sapanet, médecin légiste, nous voilà sur le terrain, sur les lieux du crime et dans l'intimité des victimes. Sa vie, c'est la mort. Égorgés, poignardés, étranglés, pendus, noyés, tués par balle, tous finissent par parler. Sur sa table en inox, avec un immense respect, le légiste leur inflige l'ultime violence, celle de l'autopsie. Exploration des boîtes crâniennes, inspection des chairs mortes, ouverture des coeurs, voici le quotidien extraordinaire d'un homme ordinaire.

Avis mitigé au terme de cette lecture. Tout d'abord agréablement surprise par la plume de l'auteur, assez plaisante, j'ai savouré les anecdotes de ce médecin légiste avec délectation. Puis je me suis lassée. Car l'ouvrage porte sans doute un peu trop bien son nom. Des chroniques mais pas plus. Chaque chronique est assez courte et je trouve dommage qu'on ne rentre pas plus dans les détails techniques. Les affaires sont finalement survolées et au bout du compte j'ai parfois eu l'impression de tourner un peu en rond. Reste un vrai témoignage sur les réalités d'un métier finalement mal connu tant il inspire les scénaristes et les romanciers. Le docteur Sapenet nous permet de voir un peu ce qui constitue son quotidien. Alors oui c'est parfois gore mais c'est souvent drôle et on sent toujours l'humanisme de l'auteur.

Une lecture intéressante et agréable donc mais je ne lirai pas la suite – deux tomes suivent cet opus- de ces chroniques.

 

Note Globale : 12 / 20