Oui, oui, tu risques d'être déçu ami lecteur si tu étais déjà là l'année dernière, ou même l'année d'avant. Pas de semaine spéciale placée sous le signe de l'amûûûr et du mauvais goût. Vu le peu de temps dont je dispose -Ema c'est encore pire-, je n'aurais pu que bâcler le travail si j'avais tenu à publier plusieurs articles Culture Pourrie en si peu de temps. Alors, il nous ait venu une mauvaise idée : pourquoi ne pas faire notre propre remise de prix ? On a déjà notre Mister CulturoVoraces, alors pourquoi pas ?

Voici la liste des prix que nous remettrons le jour de la Saint-Valentin :

  • Le Vorascar de la voix masculine où quand tu entends parler le monsieur, des fantasmes impures et délicieux campent ton cerveau de gourgandine.

  • Le Vorascar de la pire citation de Harlequin que sortie de son contexte, on a envie de crier au fake.

  • Le Vorascar de la demande en mariage qui fait pleurer, mais pas d'émotion, oh naaaaaan, mais parce qu'autant de kitsch, ça pique les yeux.

  • Le Vorascar du triangle amoureux que quand même tu aurais préféré l'autre garçon. À tel point que tu as failli porter le deuil pendant plusieurs jours par respect envers le bon goût de l'héroïne, décédé trop tôt.

  • Le Vorascar du méchant, mais alors vraiment méchant. Vraiment, vraiment, vraiment méchant. Bref t'as compris le principe.

  • Le Vorascar de la pire fin de drama... Tout avait commencé normalement puis ça a été le drame. La déception nous a sauté à la gorge sans prévenir.

  • Le Vorascar de l'héroïne de drama gourdasse où t'as eu envie de la secouer tellement sa bêtise est affligeante.

  • Le Vorascar du pire héros de romance livresque. Tu te croyais dans une Romance où le personnage masculin est censé te faire rêver/saliver/fantasmer ? Que nenni. Il est là pour te faire paraître l'homme réel comme The prince charmant.

 

Rendez-vous le 14 février pour savoir qui seront les primés parmi les livres et dramas que nous avons vus et lus ces dernières années !