Shark_

 

Pays: Corée du Sud

Date  : 2013

Genre : Romance, mélodrame, thriller

Nombre d'épisodes : 20 épisodes

Réalisation : Park Chan Hong, Cha Yeong Hun

Scénario : Kim Ji Wu

Chaîne : KBS2

 

Une histoire de vengeance donc. Il faut t'avouer ami lecteur que j'ai une affection particulière pour les héros qui ourdissent quelque plan machiavélique pour venger l'injustice. Seulement, je suis très difficile en ce qui concerne les mélodrames. Bref, Shark pouvait tout aussi bien me ravir que me porter sur les nerfs.

Sur le papier, le drama a tout pour nous promettre un revenge drama de qualité puisqu'il est l’œuvre de la collaboration entre le réalisateur Park Chan Hong et la scénariste Kim Ji Woo qui ont tout de même signé Resurrection et The Devil, tous deux cultes.

Après visionnage du premier épisode, j'avoue que mon avis est mitigé. Si je pense tenter la suite, c'est dans l'espoir que le projet finira par tenir ses promesses. Le pilote nous donne quelques pistes intéressantes et comme je te l'ai dit plus haut, j'aime les histoires de vengeance. En outre, la réalisation plutôt esthétique me donne envie de continuer Shark.

Pourtant j'avoue que beaucoup d'éléments m'ont fait sourire, voir rire. Deux possibilités s'offraient alors à moi. Soit j'écrivais une courte critique sérieuse qui pourrait se résumer en une phrase : qualités présentes mais à confirmer avec la suite. Soit je lâchais la bride et m'amusait aux dépens de ce pilote. Tu me connais ami lecteur, je n'aime pas les choix cornéliens. Donc je fais les deux. Tu as eu mon avis -peu détaillé, il est vrai mais tu l'as eu-. Maintenant je peux passer à la chronique « amusante » qui débine les clichés. Parce que là, franchement, j'ai été servie.

 

Comme toute bonne histoire de vengeance, Shark prend racine dans le passé de nos héros. Pourtant très vite nous sommes dans une scène du présent. Notre héroïne, Hae Wu s'apprête à se marier.

 

Mariée

Bonjour je suis Hae Wu et je me marie

Presque au même moment, le héros revient en Corée et à sa tête on sent bien qu'il est là pour faire des trucs mystérieux. Pas pour participer à une réunion d'anciens élèves.

RetourKoreanMyst

Je suis le héros mystérieux

D'ailleurs le bougre se rend au mariage de la belle. Et là on a le droit à une scène de « on se regarde, on est tout troublés, mais il ne se passe rien de plus. »

Je la vois

Il la voit

Je le vois

Elle le voit

Reconnait ou pas

Même qu'elle est toute troublée la pôvresse

Notre héros, Han Yi Su, désormais connu sous le nom de Yoshimura Jun ne parvient pas à masquer les émotions que provoque le fait de revoir la jolie Hae Wu. La preuve :

Sert le poing

Je suis un homme fort mais je suis troublé. La preuve...je serre le poing.

Ferme même les yx

Même que je vais jusqu'à fermer les yeux. Tu imagines ?

Là se trouve toute la promesse d'un conflit intérieur déchirant entre l'amour et la vengeance. Cette dernière prenant pour le moment toute la place comme le montre le regard résolu du héros.

Regard méchant

Et j'ai un regard méchant. Ou de poisson, on n'est pas sûr.

Puis on a le droit à un flash-back tragique qui nous explique par A+B que le drame couve. Enfin, le héros marmonne un « Le moment est venu » qui ouvre franchement le bal de la vengeance.

C'est là qu'on a le droit au véritable retour dans le passé. Tu sais, cette plongée dans l'enfance du couple vedette, celle que nous sert pratiquement tous les mélos tire-larmes qui nous viennent de Corée.

En assistant à la rencontre des héros, j’avoue que j'ai failli m'étouffer sous le poids des clichés. Oui. Déjà ils se croisent la première fois par inadvertance alors qu'ils fuient tous les deux un bar.

 

Course renc

Oulala on a bien couru...

Oh on se cache

Puis tu as vu ? On se cache.

Retour dans le présent. À la fête post-mariage de Hae Wu. Alors qu'elle sort prendre l'air sur la terrasse, elle rencontre Han Yi Su / Yoshimura Jun. Vu la tête qu'elle a fait plus tôt dans la journée, je me suis dit qu'elle l'avait reconnu. Sauf que non.

Ben non reconnait pas

On ne se serait pas déjà croisés ?

Moustache

Heureusement je suis bien caché derrière ma moustache

Peu de temps après, il s'avère que Han Yi Su débarque dans sa nouvelle école et se retrouve dans la classe de... devine qui... You win. De Hae Wu. Là on a le droit à la classique scène de petit morveux qui veut taper la belle héroïne. Et forcément du héros qui empêche cette infamie.

Défend

Ah nan ! Je suis le héros, je suis là pour défendre la belle contre toi !

Puis on apprend qu'on a aussi le schéma habituel de la fille riche mais malheureuse versus le garçon pauvre mais plein de sagesse. Même qu'Hae Wu est une ado rebelle. Avec, il est vrai, de bonnes raisons puisque ses parents ne cessent de se déchirer et que ça fait la une de la presse. Han Yi Su sera le témoin de cette souffrance puisqu'il se trouve que son père vient de prendre les fonctions de chauffeur de la FamilleJeMeDéchire.

Il surprend d'ailleurs une scène particulièrement violente dans la maison du maître et assiste à la fuite de Hae Wun dévastée de tristesse. Forcément, il la poursuit.

La suit

Subtile poursuite n'est-il pas vrai ?

Puis il lui soigne un bobo. Aaaaaaaaaaah, la scène du bobo...

Bobo

The Bobo

On a ensuite le droit à plusieurs scènes qui nous montrent les balbutiements de leur amour. C'est bô comme une pluie de licornes dorées. Tiens, je te résume le truc :

POse bizarre j'suis belle

Je fais des trucs étranges ? On s'en fout, c'est pour montrer au héros comme je suis belle...

Wouahou l'est belle

...et ça marche : Wouahou, comme elle est belle !

Regarde dodo

Tellement que je la regarde dormir...

Mais le scandale couve dans la famille de Hae Wu. Et paf, la presse en remet une couche. Alors Hae Wu part cacher sa tristesse dans la nature. Au bord d'un lac précisément. Où le héros la rejoint.

Lac

The lac...

L'épisode se termine sur une festival de clichés tout mignons :

Court pluie

Tiens... il pleut. Et si on courrait sous la pluie en riant...

On a courut

On a couru on est contents...

Feuille

Puis le héros enlève une feuille des cheveux de la belle... C'est inteeeeeeeense !

Bisous frt

Bisous intense front

Alors l'amour explose pour finir par un intense bisous... sur le front.

Comme tu le vois, la romance qui occupe pour le moment l'enfance de nos héros m'a fait doucement rigoler. La véritable tragédie n'ayant pas encore réellement débuté, je sais que je visionnerai au moins le deuxième épisode de Shark. La question est finalement de savoir ce qui prendra alors le dessus : le thriller et la vengeance implacable ou la romance avec sa horde de larmes et de clichés.