9a96c_couv_le_livre_sans_nom1

Édition : J'ai lu

Parution : 2010 pour la traduction

Genre : thriller, western, policier, humour, et tout le reste

 

Si comme moi, tu es féru de lecture et que tu aimes bien te balader sur Internet, tu as forcément entendu parler du Livre sans nom. Non ? Cet ouvrage est un véritable phénomène d'édition pour deux raisons. Déjà c'est un best-seller. Un vrai. Ensuite, son auteur préfère garder l'anonymat. Ce qui, forcément, excite les imaginations du public et des journalistes. J'avoue que j'ai un peu hésité avant de me plonger à mon tour dans ce roman. Comme tu le sais peut-être, je ne suis pas une grande amatrice de thriller. Et puis, un tel succès a tendance à me rendre méfiante. Je ne suis pas du genre à dénigrer tout ce qui peut avoir du succès -je ne bosse pas à Télérama- mais j'ai plus souvent été déçue que l'inverse. Il aura suffi d'une promenade dans ma librairie préférée pour que je craque. Avant de te dire ce que j'en ai pensé, rappelons un peu ce que nous dit la quatrième de couverture  :

Santa Mondega, une ville d'Amérique du Sud oubliée du reste du monde, où sommeillent de terribles secrets.
Un serial killer qui assassine ceux qui ont eu la malchance de lire un énigmatique livre sans nom. La seule victime encore vivante du tueur, qui, après cinq ans de coma, se réveille, amnésique. Deux flics très spéciaux, des barons du crime, des moines férus d'arts martiaux, une pierre précieuse à la valeur inestimable, un massacre dans un monastère isolé, quelques clins
d’œil à Seven et à The Ring, et voilà le thriller le plus rock'n'roll et le plus jubilatoire de l'année !

Il aura fallu un seul petit chapitre pour que je tombe dans le récit. Même que je m'y suis vautrée avec délectation. Je comprends parfaitement le succès de ce roman. Je serais même capable de l'encourager. Comment décrire ce western noir et fantastique ? C'est sombre, c'est complètement jubilatoire, c'est très bien mené et c'est drôle. Oui, tout ça. Le roman est tellement complet que je me suis demandée s'il pourrait me faire un petit café. Tout le monde a comparé l'ouvrage en question avec du Tarentino. Il est vrai que c'est un récit qui fait immanquablement penser au cinéma de part son rythme haletant et le talent de l'auteur à nous plonger dans un univers visuel. Au fil des pages, les personnages défilent, tous plus déjantés les uns que les autres. Les répliques fusent et les références à la pop culture, au cinéma, aux séries TV sont légions. Un roman sans doute générationnel, un roman surtout tellement bien ficelé que ça en est énervant. Il faut dire que c'est rare de tomber sur un livre qui soit du pur divertissement dans le bon sens du terme. Furieusement réjouissant tout ça. Bref un coup de cœur.

 

NOTE GLOBALE : 17,5 / 20