80079910image_1352855911

scanda10

97822925

Édition : J'ai Lu

Collection : Aventures et Passions

Parution : de 2004 à 2008

Classement : romance régence / froufroutante

Depuis des mois, je harcèle ma collègue Ema pour qu'elle se plonge dans une série qui froufroute à mort : La Ronde des saisons de Lisa Kleypas. Hélas, submergée par le nombre de livres qui l'attendent, elle ne m'a pas encore écoutée -oui, je sais, elle devrait toujours m’écouter. Non?-. Je me suis dit que le mieux pour la tenter était encore d'écrire une chronique...

Londres, fin de la saison de 1843. Depuis le début de cette dernière, quatre jeunes filles font tapisserie à chaque bal. Annabelle Playton est jolie mais n'a pas de dot et cette pauvreté lui vaut d'être dédaignée par la gent masculine. Poireautant aux mêmes événements mondains : les sœurs Bowman. Bien que ces dernières aient l'avantage d'être très riches, elles ont aussi des caractéristiques rédhibitoires pour les aristocrates : elles sont américaines et manquent de manières. Enfin, autre débutante en mal de prétendant : Evangeline Jenner, non seulement son ascendance laisse à désirer mais elle est affligée d'une timidité maladive et d'un bégaiement prononcé. Toutes les quatre se rapprochent et, sœurs dans l'infortune, nouent une amitié sincère. Elles concluent alors un pacte : trouver un mari à chacune d'entre elles. A commencer par la jolie Annabelle, la plus âgée...

Comme tu l'auras compris en lisant le résumé, chaque opus de la série se concentre sur une de ces laissées pour compte. Nous sommes ici dans de la romance régence classique et ça froufroute à tous les étages. Mais ce qui rend cette série attachante reste sans conteste l'amitié existant entre les héroïnes. Elles s’entraident, se consolent, s'encouragent et rient beaucoup. C'est d'ailleurs un plaisir de les suivre au fil des volumes. Il existe un cinquième tome, très court, qui nous permet de retrouver nos anciennes débutantes. Le roman, Retrouvailles, met en scène le frère aîné de Daisy et Lilian, les sœurs Bowning. Mais laisse-moi te parler du premier opus...

Secret d'une nuit d'été ouvre la série avec Annabelle. Au bord de la ruine depuis la mort du père, la famille Payton peine à maintenir la tête hors de l'eau. Aussi, la débutante n'est pas très exigeante : trouver un aristocrate qui voudra bien l'épouser. Elle ne cherche pas à se marier par amour, seulement à sauver sa mère et son frère de la pauvreté. Bien entendu elle va être attirée par celui qu'il ne faut pas. Simon Hunt est séduisant et très riche mais il est fils de boucher. Non seulement ce dernier est réfractaire au mariage mais l'épouser signifierait voir les portes de la bonne société se fermer. Aaaaaah, Simon... Le sexy Simon -on dirait un mauvais jingle-. Pourquoi j'apprécie particulièrement ce premier volume ? Déjà parce qu'il voit la naissance de l'amitié et du pacte entre nos débutantes préférées. Et aussi parce que c'est l'opus, à mon sens, le plus sombre de la série. La situation sociale et financière des Payton est décrite sans fard et on comprend tout à fait pourquoi Annabelle se fiche de qui l'épousera du moment que sa mère et son frère sont sauvés. Bref, j'ai adoré l'histoire de Simon et Annabelle.

Pourtant mon préféré reste le troisième tome, Un Diable en Hiver. Celui-ci met en avant la timide Evangeline qui se retrouve à négocier avec un véritable débauché pour échapper à une situation difficile. Si te lancer dans une série aussi longue te rebute, tant pis mais lis au moins Un Diable en Hiver. Parce qu'Evangeline et Sebastian, oui, oui c'est une raison. Lord St. Vincent n'est, une fois n'est pas coutume, un VRAI débauché. Depuis des années, son seul souhait semble de jouir de l'existence sans états-d'âme. Il est allé jusqu'à enlever une jeune héritière pour tenter de l'épouser de force. On est loin du héros abusivement réputé diabolique juste parce qu'il couche avec beaucoup de femmes. Quant à Evangeline, c'est une héroïne adorable dont la timidité et le bégaiement cachent une grande force de caractère. Pour moi Un Diable en hiver est le meilleur tome de la Ronde des Saisons. Et celui que j'ai relu plusieurs fois.

Le reste de la série reste néanmoins vraiment plaisant, que ce soit le volume de Lilian ou celui de Daisy. Bref, ça froufroute assez pour que mon petit cœur en guimauve ait palpité au fil des pages.

Alors Ema, tu t'y mets quand ?

NOTE GLOBALE : 15/20 mais 17/20 pour le troisième opus.