james potter 1

Non, ami lecteur, tu n'as pas besoin de lunettes. Tu as bien lu James Potter et pas Harry Potter. Aujourd'hui, je vais te parler d'une fanfiction que j'ai beaucoup appréciée et qui m'a fait replonger dans l'univers du plus connu des sorciers.

Tout d'abord, qu'est-ce qu'une fanfiction ? -Tu le sais peut-être déjà, mais on ne sait jamais-. Pour faire court, c'est une fiction -hahaha oui, logique- écrite par un fan, et qui reprend les éléments -que ce soit l'univers ou les personnages- d'une œuvre qu'il a appréciée. Au départ plus développée dans l'univers de la science fiction et publiée dans les fanzines vendus sur les salons, la fanfiction s'est vite répandue et s'est ouverte à un autre public. On trouve plusieurs blogs proposant des fanfictions de séries, de livres, ou encore des fanarts. Si le cœur t'en dit, je te laisse aller fouiller sur ce site regroupant des fanfictions dans plusieurs langues et sur plusieurs thèmes. Mais revenons-en à James.

« James Potter , fils aîné de Harry et Ginny, trouve difficile d'être le fils d'une légende. Il rêve de faire ses preuves lors de sa première année à Poudlard. Il devient Gryffondor et se lie d'amitié avec deux autres garçons « nés-moldus », l'américain Zane Walker, un serdaigle, et Ralph Deedle, un Serpentard. Les séparations entre les maisons sont bien plus souples qu'autrefois ! Mais l'année sera aussi une sorte d'Erasmus, avec une délégation américaine de magiciens et trois professeurs temporaires. »

La saga Harry Potter est l'une de celles que j'ai le plus lu. Aussi quand j'ai vu cette fanfiction, je n'ai pas hésité longtemps avant de me replonger dans cet univers. James fait donc son entrée à Poudlard pas tout à fait rassuré. Et s'il n'était pas à la hauteur de la réputation de son père ? Et s'il n'était pas admis à Gryffondor, comme toutes les générations précédentes de Weasley ? Dans le train, il fait la connaissance de deux nés-moldus -Zane et Ralph- avec qui il va vite se lier d'amitié, bien que les trois garçons soient envoyés dans des maisons différentes. Ayant visiblement hérité du talent de son père pour attirer les ennuis, James va découvrir l'existence d'Austramaddux, qui cherche à ressusciter l'enchanteur Merlin et à dominer les moldus. Il va faire la connaissance du célèbre Benjamin Franklin, venu avec une délégation américaine, personnage que j'ai beaucoup aimé.

Alors oui, il y a quelques incohérences, mais l'esprit est tout de même là. J'ai aimé retrouver des personnages de la saga, comme Neville Londubat, Hagrid et son frère Graup, McGonagall et quelques enseignants encore en fonction. Le fait de voir le grand Harry Potter à travers les yeux de son fils est assez amusant. Il sait bien évidemment ce que son père a accompli, mais pour lui, il reste le type qui mange ses céréales en caleçon et en lisant son journal. Le style de l'auteur est agréable et nous entraîne sans difficultés dans le monde crée par J.K. Rowling.

Une lecture agréable, qui reste une fanfiction sans prétention qui remplit bien son rôle. Je lirai la suite avec plaisir.

Note globale : 12/20

Ema