coeur

Édition : Milady

Collection : Romance

Parution : mai 2012

Classement : romance, froufroutage

 

En romance j'ai une prédilection pour les séries : un couple par tome et chaque volume qui pose les jalons du suivant. Ma première découverte en la matière est celle -merveilleuse- des Bridgerton. Depuis j'ai bien eu quelques coups de cœurs -il faudra que je t'en parle à l'occasion- mais pas aussi complètement que pour la série de madame Quinn. Alors j'ai la fâcheuse tendance à enchaîner les premiers opus, allant de déception en déception. C'est cette même démarche qui m'a conduite à m'intéresser à l'ouvrage dont il est question aujourd'hui :

Dans l'Angleterre du XIXe siècle, Marissa York est une jeune fille de bonne famille, qui par son caractère un peu trop rebelle se retrouve compromise, après une embarrassante fin de soirée. Son frère, Aidan, lui trouve un prétendant de secours en la personne de Jude Bertrand qui, séduit par le côté impétueux de la demoiselle, se propose de l'épouser afin de sauver sa réputation. Cette idée n'est cependant pas du goût de l'intéressée, qui estime que Jude n'est pas l'homme idéal. Certes, ce n'est pas un gentleman : sa carrure imposante et ses traits grossiers peuvent effrayer de prime abord. Cependant, les opinions et les sentiments peuvent changer.

Quelle bonne surprise que cette romance ! L'auteur est réellement parvenue à retenir mon attention avec ce récit. J'ai adoré les personnages principaux de Cœur Rebelle. Pour une fois j'ai trouvé que l'héroïne sortait vraiment du schéma habituel. Bien entendu les romances ont leur lot de jeunes rebelles qui rencontrent enfin un beau mâle pour les « dompter », sauf qu'ici Marissa ne tombe pas dans les travers habituels. Généralement -en tout cas dans les bouquins que j'ai lu- les héroïnes en question restent très convenables. Soit, elles sont curieuses et sensuelles mais seulement envers celui dont elles tomberont immanquablement amoureuses. Ici, Marissa aime les hommes. Pour de vrai. C'est à dire qu'au lieu de jouer l'oie blanche dans les salles de bal, elle reluque les cuisses de ses prétendants. Et lorsqu'elle succombe, ce n'est pas par naïveté ou par amour, c'est parce qu'elle veut trouver le plaisir. Bien entendu cette nature véritablement sensuelle lui pose des problèmes, socialement et moralement. Aussi quand le scandale est sur le point de la frapper, elle se voit obligée de se fiancer avec un inconnu, Jude. Là aussi, notre jeune premier sort des sentiers battus de la romance froufroutante que je connais. Que l'homme soit particulièrement viril, soit, que ce ne soit pas un gentleman, très bien, mais surtout Marissa ne le trouve pas beau. Vraiment pas. Il semble être à l'opposée des hommes qui l'attirent habituellement. La jeune femme aiment les minets, un brin dandy et bon danseur. Finalement cela colle avec l'image que renvoie Marissa, car, curieusement, la belle a la réputation d'être particulièrement convenable et distinguée. Or Jude a compris qui se cachait derrière cette image un peu lisse : une femme audacieuse qui cherche le plaisir.

Forcément leur rencontre va faire des étincelles. Forcément leur attirance est fulgurante. Et forcément tout concorde pour faire fondre le petit cœur des lectrices. C'est bien fait, divertissant et je n'ai pas trop été assommée par les clichés. Après cette bonne surprise, j'ai toutefois quelques craintes. Ai-je enfin trouvé une série à la hauteur ? Est-ce que le deuxième tome de La Famille York va me décevoir ? Promis, ami lecteur, tu seras le premier au courant.

NOTE GLOBALE : 14 / 20

Sinon, ô lecteur adoré, si ce n'est encore fait, va donc donner ton avis et répondre au sondage, ici...