13 balles

 

Edition : Milady

Parution : 3 avril 2009

Classement : Horreur

   Depuis plusieurs années maintenant, les vampires sont passés de bêtes incontrôlables assoiffées de sang, à gentil petit animal de compagnie qui boit du sang uniquement si sa « victime » est consentante. J'avoue, je suis la première à lire de la bit-lit pour alimenter mes fantasmes, mais je désespérais de trouver un livre qui sortirait un peu de ce schéma.

   « Selon les rapports officiels, tous les vampires sont morts. Un agent fédéral nommé Arkeley a trucidé le dernier dans les années 1980 à l'issue d'un combat qui a failli lui coûter la vie. Pourtant, lorsque Laura Caxton, de la police d'Etat, appelle des renforts en pleine nuit à la suite d'un contrôle de routine qui a mal tourné, le FBI décide de tirer Arkeley de sa retraite. Il est en effet le seul à savoir qu'un vampire a survécu : une femme, qui croupit dans un asile abandonné. Elle est conservée dans un état de faiblesse permanent, mais Arkeley la soupçonne de manigancer le retour en force des damnés. Lui aussi attend ce moment pour en finir une fois pour toutes. Et, comme Caxton va vite s'en rendre compte, ils n'affrontent pas des créatures d'opérette, mais de véritables machines à tuer. Ces vampires-là sont des monstres, des vrais.»

   Je pensais avoir enfin déniché la série de livres qui allait me donner froid dans le dos, assouvir mon envie d'hémoglobine et me tenir en haleine avec de l'action, du suspens... Sauf que oui, mais non. Côté hémoglobine j'ai été servie. Le sang gicle de partout, les descriptions des cadavres sont plutôt trash et les vampires n'ont absolument rien à voir avec Eriiiiiiiiic -la communauté du Sud, ignare !-. Ici, ce sont des monstres qui ne pensent qu'à une chose : se goinfrer chaque humain qui leur passe sous le nez. Aucun sex-appeal, puisqu'ils sont tous chauves, albinos et pourvus d'une mâchoire qui n'a rien à envier à celles des requins -à moins que tu aies des goûts bizarres, je ne sais pas-. Bon, disons que mon côté bourrine à été satisfait. Passons maintenant à mon côté amatrice de livres et de films d'action. Laisse-moi te dire que je me suis royalement fait chier en lisant ce livre. L'action est lente et j'ai dû lutter contre le sommeil pendant les looooooongs passages descriptifs et les états d'âme inutiles de l'héroïne. Mis à part ça, le personnage d'Arkeley, vieux chasseur de vampires bourru qui n'en fait qu'à sa tête, est assez intéressant. Il est puant, il fait uniquement ce qu'il a envie de faire, mais je l'ai trouvé cool. Le personnage féminin est, par contre, assez fade. Je l'ai trouvée un peu molle et je n'ai pas réussi à m'identifier à elle, pourtant en étant un peu plus développé, ce personnage aurait pu être une vraie héroïne comme je me l'imaginais.

   Bref, vous l'aurez compris, je suis déçue par ce roman qui était pourtant si prometteur d'après le résumé.

   Note globale : 10/20

Ema