Couverture_Sirellia_new

Édition : Sortilègesl

Parution : 2012

Classement : roman jeunesse

Age : à partir de 10 ans

 

Tout d'abord merci aux Éditions Sortilèges et à Babelio pour cet ouvrage reçu dans le cadre de Masse Critique. Rappelons que si je n'ai effectivement pas payé ce bouquin, je reste libre de ma critique blablabla. De toute façon si tu es un habitué de ce blog, ami lecteur, tu sais à quel point je suis franche et donc fort capable d'assumer ce qui me déplaît toussatoussa. Bref parlons au peu de ce roman destiné à la jeunesse :

Clément, 17 ans, timide et rêveur, est passionné d'histoires fantastiques et ne vit qu'à travers son imaginaire. Il a grandi seul avec sa mère. Très curieux de nature, il ne s'est pourtant jamais interrogé sur son père qu'il n'a pas connu. Jusqu'au jour où, après avoir assisté à un phénomène magique dans la cour de son lycée, un homme mystérieux vient à sa rencontre. Il va bouleverser sa vie…

Son destin l'attend au cœur de Sirellia, la forêt millénaire, où les fantômes du passé vont refaire surface, de manière inattendue. Clément aura-t-il le courage d'affronter ses peurs et de vivre ses rêves ?

Ce récit d'Urban fantasy nous emmène donc à suivre le personnage de Clément et celui de son amie, Ambre. Franchement j'ai eu le coup de foudre pour ces jeunes gens aux prises avec des révélations et des changements nombreux. Leurs aventures prend des allures de quête initiatique pour laquelle ils devront faire preuve de courage et de maturité. J'ai apprécié la mythologie présente dans l'univers de Sirellia. Un monde très beau où la nature tient une place primordiale. Les péripéties s'enchaînent bien et je pense qu'un jeune lecteur saura particulièrement apprécier le dynamisme du récit. LE roman est plutôt bien écrit, dans un style assez académique sans être alourdit. Soyons franc, cet ouvrage ne révolutionnera pas l'univers la fantasy à destination de la jeunesse mais c'est divertissant et bien mené. Pour tout te dire, je me suis tellement attachée à Clément que je regrette un peu que son histoire ne fasse pas carrément l'objet d'une saga. Dans une interview -ici-, Alissandre parle d'une suite à ce roman et j'avoue que je croise les doigts pour que ce soit toujours d'actualité. Si je dois émettre une petite réserve ce serait sur la fin que je trouve un peu précipitée, j'aurais adoré que les aventures de nos héros se prolongent pour être une véritable épopée.

Parlons rapidement de l'édition puisque ce bouquin est le premier de Sortilèges que j'ai pu lire. Deux couvertures existent pour ce bouquin. La plus ancienne étant désormais « cachée » par une jaquette. Si je trouve la jaquette particulièrement belle, j'avoue que la couverture dessous ne m'a pas semblée très réussie. Je pense qu'elle m'aurait carrément freinée pour acheter l'ouvrage. Tiens, si tu veux en juger voici la couverture dont il est question :

 

sirellia

 

Concernant l'objet en lui-même, j'ai été agréablement surprise, un jolie livre, soigné et dont les choix de mises en pages sont cohérents et rendent la lecture confortable. Même si je ne parle pas souvent de cet aspect -je lis beaucoup de numérique et de poches-, cela ne m'empêche pas d'y attacher beaucoup d'importance.

Bref, j'ai passé un moment vraiment chouette avec Clément et il faut que je prenne plus de temps pour regarder de près les autres publications de la maison d'édition. J'ai aussi prévu de faire passer le bouquin aux ados de mon entourage car je crois vraiment qu'il leurs plaira autant qu'à moi.

 

NOTE GLOBALE : 15 / 20