love hina

 

Édition : Pika

Parution : 1999

Classement : Shonen manga

Nombre de tomes : 14

   Après vous avoir parlé d'un professeur ex-Yankee il y a peu de temps, je voulais aujourd'hui vous parler d'un autre manga qui m'a beaucoup plu quand j'étais ado et que je relis régulièrement.

   « Urashima Keitaro vient de rater pour la troisième fois son examen d'entrée à l'université de Todai. Comme ses parents n'ont plus assez d'argent pour le nourrir, il doit partir se trouver un travail. Heureusement, sa grand-mère lui lègue sa place de responsable dans une pension de famille occupée par des jeunes filles toutes plus excentriques les unes que les autres. Keitaro va-t-il réussir à concilier son travail avec sa vie d'étudiant ? Comment va-t-il réagir face à toutes ces jeunes filles, et surtout, arrivera-t-il à tenir la promesse qu'il fit à une petite fille de son âge de rentrer ensemble dans cette université afin de couler des jours heureux ? »

   Keitaro, jeune étudiant un peu paumé, un peu raté, extrêmement timide avec les filles et surtout très maladroit, rêve de réussir les examens d'entrée de la plus prestigieuse université du Japon : Todai. En effet, quelques années auparavant, il a fait la promesse à une petite fille de réussir le concours avec elle, car selon la légende deux amoureux qui entrent ensemble à Todai, sont heureux pour la vie – ah ben voui c'est une romance un peu niaise... Trois ans qu'il tente sa chance, trois ans qu'il se plante lamentablement. Jusqu'au jour où il va devenir gérant d'une pension pour jeunes filles et croiser la route de Naru Narusegawa, jolie jeune fille super brillante qui souhaite également entrer à Todai. Toutes les filles de cette pension ont leur caractère et leur histoire. Kitsune a 19 ans, elle erre de baito – petit job – en courses hippiques, elle adore boire du saké et comparer ses seins à celles de ses copines – ben oui, le shonen manga vise avant tout les garçons, donc les nénés ça fait kiffer. Enfin bref... Shinobu est une jeune fille timide de 13 ans, elle arrive à la pension Hinata après la séparation de ses parents, elle cuisine à merveille et est amoureuse de Keitaro. Sû est une étudiante étrangère assez mystérieuse, qui aime créer des robots, bien sûr ça finit toujours mal. Motoko, jeune kendoka de 15 ans, héritière d'une grande famille, elle passe son temps à s'entraîner et tabasser le maladroit Keitaro. L'histoire est assez simple, mais tout de même agréable, on rit du pauvre Keitaro qui s'en prend plein la tête à cause de sa maladresse et on espère qu'il retrouvera la fille de sa promesse. Bref, un bon moment en compagnie d'un manga léger et sans prise de tête.

   Note globale : 16/20

Ema