benedict

 

Edition : J'ai Lu

Collection : Aventures et Passions

Parution : octobre 2009

Classement : Romance

   Une fois n'est pas coutume, j'ai découvert cette saga romantico-froufroutante grâce à Altervorace qui était littéralement hystérique à la lecture des aventures de la fratrie Bridgerton. Face à tant d'enthousiasme, je ne pouvais que suivre ses conseils et me plonger moi aussi dans l'univers de Julia Quinn – et autant dire qu'elle n'est plus seule à être hystérique ! Si tu veux lire les critiques des deux tomes précédents, je t'invite à cliquer ici pour le tome 1, et pour le tome 2.

   « Comme le rapporte la mystérieuse lady Whistledown dans sa chronique mondaine, on a vu, lors du fameux bal masqué des Bridgerton, le cadet de la famille, Benedict, en compagnie d'une ravissante inconnue vêtue d'une robe argentée. Mais à minuit, la belle s'est enfuie. Depuis, la haute société se perd en conjectures sur son identité. Benedict a beau la chercher dans tout Londres, elle semble s'être évaporée à jamais. Qui pourrait savoir que sous le masque de soie noire se cachait Sophie Beckett, la fille illégitime du conte de Penwood, haïe par sa marâtre qui la cantonne à l'office ? Quand Benedict croisera de nouveau Sophie, saura-t-il la reconnaître sous ses vilaines nippes de domestique ? »

   Sophie est la fille illégitime du conte de Penwood. Bien qu'ignorée de son père, elle reçoit l'éducation d'une jeune fille de bonne famille. Mais un jour, son père se remarie avec Araminta, une beauté froide et calculatrice. Sophie est ravie, elle va enfin avoir deux sœurs de son âge avec qui partager son quotidien. Sauf que oui, mais non. Araminta déteste d'emblée Sophie et interdit à ses filles de lui parler, sauf pour la rabaisser bien entendu. Puis, lorsque le conte meurt, Sophie se voit contrainte de servir de bonne à sa mégère de belle-mère et ses filles. Comme tu l'auras sans doute remarqué, cette histoire est un gros clin d’œil à Cendrillon, option Benedict Bridgerton en Prince Charmant sexy. J'ai été un peu moins emballée par ce tome que par les deux précédents – ah Anthony... – mais j'ai néanmoins passé un agréable moment. Toujours beaucoup d'humour, un héro sexy et une héroïne au caractère bien trempé, c'est du déjà vu, mais ça fonctionne très bien une fois de plus. J'aime la continuité de ces romans, revoir les personnages des tomes précédents, « La Chronique de Lady Whistledon » sorte de Voici version romance régence... Un cocktail qui me donne envie de sortir mon masque et d'écumer les bals masqués voir si un Bridgerton ne traînerait pas par là...

   Note globale : 12,5/20

Ema