1207-charley1_org

Édition : Milady

Parution : 07/2012

Classement : Bit-Litt, comédie, romance

 

Après avoir lu le premier tome de Jane Jameson en anglais, j'ai commencé à déplorer le manque de traduction de romans de bit-lit comiques. Je me suis essayée à la série des Queen Betsy et j'ai trouvé ces bouquins sympathiques mais pas aussi drôles que je l'espérais. Alors quand j'ai vu sur le site de Milady le résumé de Première tombe sur la droite, je me suis dit que, peut-être, je me trouvais devant quelque chose d'intéressant :

Mon nom c’est Charley et je suis la Faucheuse.

Les morts, je connais : j’en vois depuis que je suis née. Des fois, je les aide à faire des trucs du genre laisser un mot à leurs proches ou traquer leur assassin… Ça tombe bien parce que je suis aussi détective privée ! Pratique, non ? Ce qui l’est moins, c’est que les gens autour de moi ont du mal à y croire. Comme Swopes, l’agent avec qui je bosse : je voudrais qu’il me lâche un peu la grappe.
Cela dit, je pourrais le gérer si je n’avais pas d’autres chats à fouetter… comme ce bel inconnu qui vient me rendre visite toutes les nuits dans des rêves torrides et dont j’aimerais bien découvrir l’identité…

Le premier tome de Charley Davidson est un vrai bouquin de romance paranormal avec tout ce que ça implique. Une héroïne forte et détentrice de pouvoirs mystérieux, quelques beaux mâles -aaaaahhh- et une mission à mener à bien. L'histoire change un peu puisque nous ne sommes ni en présence de vampires, ni de faës ou de démons. Et il y un vrai aspect de comédie. Cette dimension tient à l'esprit mordant de l'héroïne, Charley est vraiment drôle. Son humour correspond tellement au mien que je me suis prise à rêver d'en faire une copine -une fois qu'elle sera débarrassé de tous ses ennuis hein, je ne suis pas une aventurière moi-. Les dialogues sont relevés et j'ai trouvé que la traduction avait quand même du mérite de restituer ce mordant. L'enquête ne brille sans doute pas par son originalité mais la qualité des personnages rattrape ce petit défaut. Soit dit en passant, j'adore l'oncle Bob et l'affection bourrue qu'il voue à Charley.

Enfin, chaque chapitre s'ouvre sur une fausse citation et si ce procédé a généralement tendance à m'agacer j'ai adoré cela dans le bouquin de Darynda Jones. Tu veux deux ou trois exemples ? Allons-y :

« Il ne faut jamais sonner à la porte de la Mort. Sonnez, puis barrez-vous en courant. Il déteste ça. TEE-SHIRT

« J'aime les enfants, mais je ne crois pas pouvoir en manger un entier. AUTOCOLLANT POUR VOITURE »

« Vous savez que vous souffrez de troubles de l'attention quand... "Regarde ! Un poulet !". AUTOCOLLANT POUR VOITURE »

Et oui, c'est tout à fait le genre d'humour pourri qui me fait marrer. Si ces citations t'ont fait sourire, même sorties de leurs contextes, alors, ami lecteur, n'hésite pas à te jeter sur le premier tome des aventures mortelles de Charley Davidson, tu pourrais passer un très bon moment.

 

NOTE GLOBALE : 16,5 / 20