GTO

Édition : Pika

Parution : 2001

Classement : Manga

   Plus jeune je lisais beaucoup de mangas. Tous les moyens étaient bons pour avoir ma dose, mes 20 minutes d'évasion dans une toute autre culture qui me fascinait.

   « Ancien voyou, chef de gang, Eikichi Onizuka décide un jour de devenir prof. Sa vocation n'a rien de pédagogique. Ce qu'il veut, c'est pouvoir sortir avec les étudiantes du lycée où il travaille. Pourtant, au fil des chapitres, on se rend compte que le sens de la justice et de l'honneur de notre héros vont l'amener à devenir un véritable enseignant. »

   Quand j'ai découvert GTO, je suis tombée sous le charme de ce Yankee de 22 ans - toujours puceau - qui veut subitement devenir prof pour emballer ses élèves. Oui j'avoue, présenté comme ça, ça ne donne pas envie. Pourtant on s'attache à Onizuka qui va donner des leçons de vie bien personnelles à ses élèves, les sauver de situations périlleuses, les amener à réfléchir à leurs actes, et finalement se les mettre dans la poche. L'évolution d'Onizuka est progressive : d'ex-Yankee diplômé d'une université miteuse – il a même forcé un sosie à passer les examens à sa place – il va petit à petit devenir un vrai professeur, il grandit en même temps que ses élèves turbulents qui ne font plus confiance au corps enseignant. Bref, un manga à lire pour passer un bon moment.

   Note globale : 16/20

Ema