Édition : Oh ! Editions

Parution : 2009 et 2010

Classement : récit Clearasil®

Si tu t'intéresses un peu à la littérature jeunesse et Clearasil® ami lecteur, tu as sans doute entendu parler de Gayle Forman et de son roman au succès retentissant Si je reste. Étant donné que l'ouvrage en question est sorti depuis déjà quelques années, tu dois te dire que je suis un peu longue à la détente. Sauf que franchement le résumé me rebutait fortement. Et finalement, je vais non seulement te parler de Si je reste mais aussi de sa suite Là où j'irai :

41q0bOuBGxL

Si je reste : Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis...Et puis vient l'accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes : d'abord, elle entend tout ce qu'on dit autour de son lit d'hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C'est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans. Si je reste est une merveilleuse histoire d'amour, mais aussi un livre qui nous fait réfléchir à l'essentiel, à la place de l'amour et du bonheur, à tous ces liens avec nos proches auxquels on s'habitue et qui sont pourtant le vrai trésor de nos vies.

Si tu n'as pas lu « Si je reste » et que tu ne veux absolument rien savoir, alors ne te prends pas la tête, arrête de lire cet article, lis le bouquin, puis reviens.

arton148

Là où j'irai : Adam se glisse dans la salle. Il a 21 ans, c’est une rock star adulée et l’ancien amoureux de Mia...

Trois ans plus tôt, Mia était partie sans un au revoir, sans une explication. Leur retrouvaille est un choc : les souvenirs, bons et mauvais, ressurgissent, les sentiments encore à vif les submergent, leur amour qu’il pensait indestructible quelques années plus tôt se heurte à la réalité de leur vie présente.

Déjà ami lecteur, laisse-moi t'expliquer pourquoi ce roman me faisait autant envie que du Haggis à 7h du matin -oui bon en vrai j'avoue que je n'ai JAMAIS envie de Haggis, je te rappelle que l'autre nom de ce plat traditionnel écossais c'est la panse de brebis farcie-... L'histoire semblait donc à la fois simple et mélodramatique : une jeune fille, Mia, a un terrible accident de voiture où elle perd sa famille. Elle-même gravement blessée, elle sombre dans le coma. Son âme se détache alors de son corps et elle reste entre deux mondes. Elle se rend alors compte qu'elle devra faire un choix : rester ou mourir. En lisant tout ça, une idée effrayante pour moi s'est incrusté dans mon vil cerveau : on aurait dit le résumé du dernier Marc Levy. Vu que mon aversion pour cet auteur confine presque à la phobie, je n'étais pas prête d'ouvrir cet ouvrage. Mais voilà, je n'aime pas refuser un livre pour de mauvaises raisons et je me suis dit au pire, ce bouquin fera un magnifique culture pourrie. Et contre toute attente j'ai apprécié.

Alors oui c'est mélo, oui c'est un récit tire-larmes. Mais c'était plutôt bien fait et je me suis laissée embarquer plutôt facilement. Le récit méritait un correct 12/20. Alors j'ai embrayé tout de suite sur le second roman, la suite, Là où j'irai. Et je dois dire que j'ai encore plus aimé.

Clairement ce ne sont pas les romans de la décennie mais ce sont de jolis histoires émouvantes. L'auteur -je rappelle toutefois que j'ai lu la traduction- écrit de manière valable et ses personnages sont bien construits. Un moment agréable.

 

NOTE POUR « SI JE RESTE » : 12 / 20

NOTE POUR « LA OU J'IRAI » : 13 / 20