9782811203092 

Édition : Milady

Parution : 2010

Classement : Bit-Lit / Urban Fantasy

 

Cela fait déjà un petit moment que j'ai commencé la saga de madame Briggs, je m'étais arrêtée au troisième tome de la série. Comment souvent lorsque j'abandonne trop longtemps des personnages, je suis ensuite prise d'une fureur sans égale. C'est pour cette raison que je me retrouve aujourd'hui à chroniquer deux volume des aventure de ma mécanicienne préférée :

Tome 4 : Marsilia, la Reine des vampires de la région, a appris que Mercy l'avait trompée en tuant l'un des membres de son clan... et elle n'acceptera que le prix du sang pour venger cette trahison. La jeune coyote-garou vient de tomber sur un os, car la sentence qui pèse sur elle en fait la cible de toutes les créatures à la botte des vampires. Heureusement que Mercy peut compter sur Stefan et sur l'Alpha si sexy qui a juré de la protéger. Mais s'ils étaient menacés par sa simple présence ? Et si, pour les épargner, Mercy n'avait plus qu'un seul choix : partir ?

Tome 5 : Mercy Thompson vient de passer les deux derniers mois à tenter d’échapper aux griffes de la Reine des vampires. Et maintenant le chef des loups-garous de la ville a besoin de son aide.
Un grimoire renfermant les secrets des faes vient d’être découvert et le monde est sur le point d’apprendre à quel point ces derniers sont impitoyables… et dangereux.

Mercy ne cracherait pas sur quelques jours de vacances…

Bien que cet article parle bien de deux opus de la même saga, je dois bien avouer qu'il ne sera pour autant pas très important. Ne t'y trompe pas ami lecteur, j'ai apprécié -vraiment- ces moments passés en compagnie de la coyote-garou la mieux entourée de l'univers. La trame du quatrième tome qui fait suite à ce qui s'est passé dans les ouvrages précédents est bien menée mais ne m'a pas transportée autant que je l'aurais voulu. J'ai trouvé que l'action était légèrement téléphonée même si je ne me suis pas vraiment ennuyée. Il faut dire que le troisième volume de Mercy Thompson reste pour moi un bijou du genre et qu'il en aurait fallu beaucoup pour que je ne sois pas un peu déçue en lisant la suite. Malgré cette légère déconvenue fort prévisible, il reste quelques forces indéniables à ce récit. Les personnages sont tout aussi attachants que précédemment, que ce soit Adam, Samuel ou Mercy. J'ai particulièrement apprécié que notre intrépide héroïne ne soit pas complètement remise de ses aventures récentes -du tome 3- et la présence de Stefan m'a ravie. A part cela La Croix d'ossement reprend les ingrédients habituels sans déplaisir, méchants vampires adeptes de la torture, garous sexys et trop machos, humains victimes des autres... Du bon divertissement...

Le cinquième volume des aventures de notre coyote-garou est d'une qualité légèrement supérieur au précédent. Déjà parce que j'ai eu de vrais surprises en le lisant. De plus, j'ai eu énormément de plaisir au fait que le personnage de Samuel prenne autant de place dans la trame. Ce tome parle aussi beaucoup des Faës et cet univers est toujours aussi tordu. Je ne veux pas trop m'étendre sur les péripéties du bouquins pour ne rien gâcher à ceux qui voudrait s'y plonger à l'occasion. En tout cas, Le grimoire d'argent rejoint Le Baiser de fer dans les romans que je préfère de cette chouette saga.

 

En tout cas, j'ai d'ors et déjà prévu de lire le tome six de la divertissante saga de Mercy Thompson.

 

NOTE DU TOME 4 : 11,5 / 20

NOTE DU TOME 5 : 12 / 20