URB5028_C1

Édition : La Courte Echelle

Parution : 2011

Classement : récit Clearasil®

 

Pour choisir les lectures, je m'appuie sur plusieurs « méthodes ». Lorsque j'aime un auteur, j'explore souvent sa famille littéraire, lorsque j'aime un genre, je me renseigne sur les ouvrages qui s'en réclament. Les conseils de mes amis sont aussi prépondérants ainsi que les critiques des mes collègues sur la blogosphère. En fait, il n'est pas si fréquent que je lise un livre complètement par hasard. C'est pourtant le cas pour Protège-moi de mes désirs. J'avais envie de littérature jeunesse, et le résumé a fini par me convaincre :

Emily est trop gentille. Elle le sait. En aidant Michael, elle le sera une fois de trop. Ce drôle de gars réservé, maladroit, est client du cyber-café dans lequel elle travaille. Et il l’aime. De moins en moins discret, de plus en plus menaçant. Où finit l’amour, où commence l’obsession ?

Un thriller Clearasil®. Pour le coup, c'est une grande première pour moi. En fait, je ne m'attendais pas du tout à cela. Le résumé promettait bien un peu de tension mais je m'imaginais plus une romance saupoudrée d'un peu de polar, d'un peu de suspsens. Bref, juste assez d'angoisse pour changer mais beaucoup d'amûr aussi pour ne pas effaroucher la greluche. Sauf que non. Vraiment pas. Commençons donc par les quelques petites choses qui m'ont agacée dans le récit de monsieur McPhee. Disons-le tout de suite, l'héoïne, Emily m'a énervée. Je ne sais pas si le fait en incombe à mon âge canonique et mon statut de mère de famille blablabla mais j'ai trouvé cette jeune fille d'une naïveté impressionnante par moment. D'un autre côté, je suppose que l'on ne pense jamais que le garçon trop pressant peut se révéler être un malade de la pire espèce. L'autre aspect gênant, à mes yeux, de ce récit est sa brièveté. Trop court, trop vite, trop rapide. L'avantage est que l'on n'a pas le temps de se lasser du roman.

Cet ouvrage n'est pas la révélation du siècle, la fin est surprenante mais pas d'une originalité renversante mais certaines qualités de ce roman sont précieuses dans la jungle de la littérature pour ado. En premier lieu, Emily a des relations d'une grande justesse avec ses parents et le reste de son entourage. Ensuite, j'ai apprécié que la jeune fille ait un passé, avec entre autre une première relation difficile avec un garçon. Pour une fois on ne tombe pas dans les extrêmes, ce n'est ni une sainte nitouche qui se prend pour une adulte responsable, ni une paumée qui a déjà tout expérimenté. Je l'ai juste trouvé humaine. Elle ne se résume pas aux clichés habituels de l'adolescente vue par un auteur adulte. Enfin, toute la partie sur le harcèlement est passionnant. Pour un ado-à partir de 13/14 ans- ce bouquin peut être une vraie piste de réflexion et de discussion. La jeune fille se sent d'abord flattée par les attentions de Michael et il lui faudra du temps pour que la peur prenne le dessus. On sent à quel point la situation est complexe pour elle et que le harcèlement ne commence pas à visage découvert.

Un bon roman qui montre de bonnes qualités narratives. Je n'ai pas trouvé d'autres publications de monsieur McPhee mais j'avoue que je suis curieuse de lire autre chose de cet auteur.

NOTE GLOBALE : 14 / 20