9782290352625

 

Édition : J'ai lu

Parution : 2005 pour la présente édition

Classement : Fantasy

 

Aujourd'hui, je tends le micro à l'HommeVorace, mon cher et tendre donc. Il aime lire -Dieu merci !- mais il a un peu de mal à parler des livres qu'il aime. Pourtant lorsqu'il a entamé cette célébrissime saga de Robin Hobb , j'ai réussi à le persuader d'en dire quelques mots.

Commençons par le pitch :

Être le fils d’un prince héritier devrait comporter certains avantages. Sauf quand on est un bâtard. Quand il apprend l’existence de Fitz, Chevalerie, son père, abdique. Le jeune homme sera néanmoins épargné par son grand-père, le roi Subtil Loinvoyant, qui le destine à un avenir d’assassin royal. Arme redoutable au service du pouvoir, il restera toujours bâtard et comptera peu d’amis à la cour royale. Pourra-t-il longtemps respecter son serment d’allégeance, alors que s’affirment ses aptitudes à la maîtrise des deux magies (l’Art, magie des rois et des princes, et le Vif, interdit, qui lui permet de tisser un lien privilégié avec OEil de Nuit le loup gris) ? Fitz, en proie à un éternel doute, sera-t-il l’instrument des luttes intestines ?

Ici nous sommes un peu dans de la dark fantasy. L'univers et l'atmosphère sont plutôt sombres. Dans ce monde très éloigné de celui des Bisounours, on rencontre le héros, Fitz. Dans ce premier opus on suit ce dernier dès l'âge de 6 ans. Peut-être pour cette raison, le roman est un peu long à démarrer, il n'y a pas beaucoup d'action. Il ne faut pas oublier que c'est le premier tome d'une grande saga et l'auteur prend le temps de mettre les personnages et la trame en place. C'est un vrai monde que Robin Hobb a développé et il n'est pas dénué de complexité. Les personnages sont nombreux, ainsi que les intrigues, ces dernières étant plutôt politiques.

J'ai particulièrement aimé le personnage de Burrich, le mentor de Fritz, dont la relation avec le héros tient du rapport père-fils. Dans le genre bourru au grand cœur, je l'ai trouvé très attachant.

Bref j'ai bien aimé ce premier tome même si le démarrage est un peu lent. J'ai d'ailleurs décidé d'enchaîner directement avec le tome suivant.

 

NOTE GLOBALE : 13,5 / 20

 HommeVorace


Pour finir de te convaincre ami lecteur, sache seulement que depuis qu'il a commencé cette saga, je ne peux plus approcher de mon e-reader. Il en est au tome 7. Pffff... Plus que 6 à tenir.