Présentation

 

Pour le drama de ce mois-ci, nous avons choisi un titre super à rallonge : Delightful Girl Choon Hyang.... Nous sommes toujours en Corée du Sud et cette romance en 17 épisodes -c'est quoi ce chiffre tout pourri même pas pair ?- et date de la même année que Full House, 2005. Comme dans ce dernier nous allons faire le voyage à travers une faille spatio-temporelle sublime de l'autre côté de laquelle des hordes de clichés et de vêtements qui piquent les yeux nous attendent.

Notre héroïne est une lycéenne nommée Choon Hyang, c'est la fille d'une chanteuse de cabaret de troisième classe. Contrairement à d'habitude elle n'est pas trop niaise et se montre même plutôt cool à part pour ses coiffures toutes pourries. Elle est super forte à l'école et cumule les petits boulots pour pouvoir faire de bonnes études universitaires. Bref, nous sommes devant la fille-pauvre-mais-méritante qui hante souvent les dramas asiatiques.

héroïne

L'héroïne-pauvre-mais-méritante

D'un autre côté, nous avons Mong Ryong qui est le fils d'un commissaire de la police et a tout de l'ado gâté et infernal. Il passe son temps à se battre et à se faire renvoyer de l'école.

Héros

Le héros

Dans le rôle du héros nous avons donc le mauvais-garçon-qui-fait-de-la-moto-pour-montrer-comme-il-aime-le-danger.

Mtot

Le mauvais-garçon-qui-fait-de-la-moto-pour-montrer-comme-il-aime-le-danger

Vu qu'il ne travaille pas au lycée, il a tout le temps pour s'amouracher de la rivale tête à claques qui au départ ne le regarde même pas. T'inquiète elle changera d'avis vu que -rappelons-le- la rivale-tête-à-claques est là pour foutre la merde entre nos jeunes premiers que le destin tente de réunir.

Rivale à la tête de pastèque

Rivale-tête-à-claques

Bref, nos héros se retrouvent dans le même lycée, entament une relation très prisée dans les dramas je-te-déteste-mais-quand-même-t'as-des-bons-côtés-qui-pourraient-me-faire-changer-d'avis. Sauf qu'un matin à la suite d'un quiproquo à la k-drama -incluant de l'alcool et une méchante grippe- ils sont surpris dans le même lit. Alors qu'ils n'ont même pas fait de frottis-frottas, pour sauver leurs réputations et leurs avenirs - là c'est korean-compliqué alors je ne rentre pas dans les détails - ils se retrouvent à devoir se marier sans pour autant pourvoir baiser faire l'amour.

Bien sûr nos tourtereaux seraient faits l'un pour l'autre sans les rivaux qui arrêtent pas de mettre leur caca partout. Le rival masculin se nomme Byun Hak Do. Il est producteur, super riche et tombe progressivement sous le charme de notre pauvre jeune épouse encore pucelle.

MéchantMéchant

Le rival masculin

Là tu te demandes sans doute pourquoi Ema et moi on a aimé ce drama, vu que l'histoire est toute pourrie et semble tirée par les cheveux. Il y a plusieurs raisons - si, si-.

D'abord les personnages secondaires sont sublimes. Dans le rôle du couple de potes, nous avons une aspirante actrice un peu débile et son acolyte fou amoureux d'elle et super loyal. Eux je les kiffe et on a le plaisir de suivre leur histoire au fil des épisodes.

Le couple de potes

Le sympathique couple de potes

Mais la palme pour le meilleur personnage secondaire va sans nulle doute au père de Mong Ryong, - donc le beau-papa de Choon Hyang -. Joué par Ahn Seok Hwan , il est génialissime.

bp

Beau-papa

Non seulement il est drôle mais il est un de million de fois plus cool que son fils. Surtout quand il manie le sabre.

Beau papa trop cool

Il est pas cool, beau-papa ?

Rien que pour lui ce drama vaut quelque chose.

Puis au milieu de la série, nous assistons à un vrai tournant. Le rival masculin s'éloigne des clichés du K-dramas. Dans ces derniers le pauvre soupirant est généralement le mec gentil qui se fait jeter, le romantique malchanceux, le pôvre mec qui ne s'est pas rendu compte qu'il est hélas rentré dans la zone copain depuis longtemps.

Grosse fleur et séductionT'as vu comme elles est grosse ma.....fleur ?

Ici, Byun n'est pas un méchant tout mou à l'intérieur, c'est MéchantMéchant, pour tout te dire on l'a appelé comme ça tout le long du drama. Tellement qu'à la fin on ne disait plus : On se fait un épisode de Delightful Girl ? Mais bien Tiens et si on regardait Méchant-Méchant ? Le mec ne recule devant rien pour conquérir sa belle, il est rusé et vraiment bourrin. Bref, c'est un rival psychopathe. Et ça Ema et moi on a kiffé.


psy

En vrai, je ne suis pas seulement triste, nan, je suis aussi un psychopathe

Enfin, ce qui rend le drama MéchantMéchant sympathique, c'est aussi les petites saynètes historiques à chaque fin d'épisode. Elles nous ont bien fait marrer.

Scène fin épisodeScène historique

Pour résumer, ce drama est une romance sympathique. Le héros court beaucoup, la plupart des péripéties sont grave tirées par les cheveux et on trouve notre bonheur question tenues moches.

Son temps à courir

Le héros passe son temps à courir...

Chemise moche

Puis y a des chemises moches...

Cravate moche 1

Quant aux cravates... comment dire ?

Allez, à dans un mois pour une autre incursion dans le monde merveilleux des dramas... Avec un peu de chance nous aurons encore le droit à des tenues moches...