9782362310072

 

Édition : Castlemore

Parution : 2010

Classement : Humour / Parodie

Lorsque j'ai vu l'ouvrage dont il est question aujourd'hui sur le site de Bibliotroc, je me suis presque jetée dessus. C'est tout à fait le genre de bouquin que je n'achèterai jamais -presque 10 euros pour une parodie, non merci- mais que j'ai envie de lire. Bien entendu Imitation est une parodie de la saga de madame Meyer. Les responsables en sont The Harvard Lamppon. Pour te situer un peu, c'est un magasine humoristique publié depuis le 19ième siècle. A côté de cela, ils publient aussi des parodies, par exemple une du Seigneur des Anneaux ou plus récemment Hamberger Games. Je n'avais jamais lu aucun de leur méfait et j'ai donc été heureuse de recevoir ce bouquin dont la quatrième de couverture explique :

Quand Belle arrive dans son nouveau lycée, elle tombe sous le charme ravageur d'Edwart, un geek hyper sexy. En plus, c'est sûr, c'est un vampire : il ne mange pas ses patates à la cantine et il l'a sauve d'une boule de neige qui fond sur lui...

Mais comment, oh oui, comment faire pour le convaincre de la mordre et faire d'elle son amour éternel ?

Et bien ami lecteur, si tu aimes l'humour subtil, la parodie discrète, la distinction et que tu fuies les jeux de mots trop faciles : passe ton chemin. Si tu aime l'humour pourri, les grosses ficelles et l'absurde, ça pourrait te faire passer un moment sympathique. Pour être franche, c'est un roman très inégal. Le deux premiers chapitres m'ont fait rire, réellement, parce que c'est culotté et nouveau. Ensuite j'ai eu tendance à trouver l'humour trop redondant. Finalement après cet effet de surprise je me suis ennuyée. Heureusement le dernier tiers du livre prend beaucoup de recul par rapport à l'œuvre originale et devient une espèce d'hommage des séries Z. C'est cette partie que j'ai préféré. C'est bête, c'est lourd, c'est le genre de blagues que l'on fait entre deux bières et deux rots mais je ne suis pas toujours une fille très spirituelle.

Je ne suis pas une habituée du genre de la parodie dans la littérature, c'est la première que je lis. Je ne suis pas certaine que ce soit un exercice que je renouvellerai souvent. Je suis beaucoup plus sensible à la parodie au cinéma et là aussi, je suis assez difficile. Finalement je crois que préfère les hommages discrets mais drôles. Les meilleurs exemples de ce que je peux aimer dans le genre sont sans doute Shaun of the Dead ou Hot Fuzz.

Bref, tout cela pour dire qu'Imitation n'est pas complètement raté mais que ce n'est pas la parodie du siècle...

 

NOTE GLOBALE : 11 / 20