couv70000277

 

Édition : France Loisirs

Collection : Piment

Parution : 2009

Classement : roman / comédie romantique

 

A force de voir à quel point cet ouvrage avait du succès, j'ai eu envie moi aussi de faire connaissance avec madame Mazetti. Le temps passant, j'avoue que ce désir m'était un peu sorti de la tête. Jusqu'à ce que je tombe dessus sur le site de Bibliotroc. Ni une ni deux, je le commandais tout en me remettant en tête la présentation de l'éditeur :

Désirée, veuve depuis peu, se rend régulièrement sur la tombe de son mari, mais par acquit de conscience essentiellement... Son mariage tenait plus du «copinage» que du grand amour. Au cimetière, elle croise souvent un homme de son âge, qui vient se recueillir sur la tombe d'à côté, et dont l'apparence l'agace autant que ladite tombe avec sa stèle tape-à-l'oeil. Bibliothécaire, Désirée se consacre tout entière à son travail. Quant à Benny, il s'est retrouvé seul à gérer la ferme familiale et ses 24 vaches laitières après le décès de sa mère.

Rien, a priori, ne rapproche ces deux-là, et pourtant, il suffira d'un sourire qui éclate simultanément sur leurs lèvres pour qu'ils soient tous deux éblouis.

C'est le début d'une histoire d'amour assez cocasse !

Aimes-tu aller au cinéma ami lecteur ? Ou louer des dvd ? Si oui tu as sans doute déjà vécu cette déception atroce : suite à une bande annonce merveilleusement alléchante, tu te précipites voir un film et là, patatra, le seule chose qui était de qualité dans ce dernier c'était justement cette bande annonce. Ben Le mec de la tombe d'à côté m'a fait le même effet. Le titre, excellent, ainsi que les avis sur le net, m'avaient vraiment donnée envie de lire cet ouvrage, et là, patatra. Les quinze premières pages sont plutôt bonnes, parce qu'il y a de l'idée, comme l'alternance des narrateurs, un chapitre pour Désirée, un pour Benny. Ensuite c'est assez terrifiant. L'humour semble aussi désespéré que le sont les ovaires de notre personnage féminin. On nous fait croire à une histoire d'amour difficile entre deux personnes trop différentes mais ce n'est pas cela. Nan. Ce sont juste deux clichés -pourris- qui se rencontrent et qui ont très envie de baiser ensemble.

Nous avons la citadine beigasse caricaturale ; bien sur elle ne connait pas l'orgasme et elle intellectualise tout. D'ailleurs elle est bibliothécaire et aime l'opéra et le design. Et Lacan aussi. En face, on peut trouver un bon agriculteur bien beauf. Qui aime le foot et la bière. Et surtout qui n'aime pas les livres. Puis il s'habille mal aussi tant qu'à faire. Les lecteurs qui ont aimé cet ouvrage mettent en avant la profondeur de tout cela, la manière dont nos héros tentent désespérément de faire rejoindre leur univers. Mais c'est aussi subtil qu'un film de Marc Dorcel. Si l'auteur avait mis un peu de finesse dans tout cela, si elle n'était pas tombée dans ces caricatures grotesques, j'aurais peut-être pu adhérer. Mais les ficelles sont grosses. Et indiquées par des panneaux d'autoroute. Reste la bonne idée de la construction de l'ouvrage avec un récit à deux voix. Sauf que là aussi c'est manqué. Si les points de vus des personnages sont à l'opposés, leurs styles respectifs restent simplement celui de l'auteur. C'est  le jour et la nuit, pourtant Désirée et Benny s'expriment presque de la même façon. De tout cela il ne reste donc qu'un bouquin pas terrible avec seulement quelques touches d'humour qui font de belles citations. Toutefois je m'interroge, pourquoi ce roman, qui à un cheveu près aurait pu figurer dans la rubrique culture pourrie du vendredi, a-t-il eu ce succès phénoménal ? Que les lecteurs l'aient trouvé distrayant pourquoi pas mais que des hordes de fans clament que Le mec de la tombe d'à côté est un bijou d'humour et de profondeur, cela me dépasse. Alors si tu veux un éveil de la sensualité entre une intellectuelle et un homme des bois, va lire L'amant de lady Chatterley, c'est quand même vachement mieux.

 

NOTE GLOBALE : 07,5 / 20