9782253124870 

Édition : Le Livre de Poche

Parution : 2007

Classement : roman / humour

 

Complètement par hasard, je suis tombée sur ce livre en baguenaudant sur Bibliotroc. Non seulement le titre me permettait d'avancer dans mon challenge Petit Bac 2012 -avec la catégorie gros mots- mais la quatrième de couverture avait vraiment tout pour m'attirer :

Contrairement à l'idée répandue, les cons ne sont pas réformables ; les campagnes de prévention ou les actions pédagogiques n'ont pas de prise sur eux. Une seule chose peut les amener non pas à changer, mais du moins à se tenir tranquille : la peur. Je veux qu'ils sachent que je les surveille et que le temps de l'impunité est révolu. Je compte à mon actif cent quarante meurtres de cons. Afin qu'ils ne soient pas morts pour rien, je vous enjoins de lire ce manifeste. Il explique le sens véritable de mon combat. » Qui n'a jamais rêvé de tuer son voisin le dimanche matin quand il vous réveille à coups de perceuse? Ou d'envoyer dans le décor l'automobiliste qui vous serre de trop près? Le héros de cette histoire, lui, a décidé un jour de passer à l'action.

Avant tout, notons que cet ouvrage est un premier roman d'un auteur français et cela compte dans la note un peu indulgente que je lui ai donné. L'idée de départ, un anti-héros qui décide d'éliminer les cons qu'il subit au quotidien, est franchement super et les premières pages sont excellentes à tous points de vue. Par contre la suite est franchement plus faible. Ce n'est pas mauvais, loin de là, mais ce n'est pas à la hauteur de ce que les débuts promettaient. On tombe un peu dans le catalogue de cons, un inventaire certes sympathique mais lassant à la longue. Quant à la fin, peut-être un peu trop prévisible, elle est plutôt bonne. Voilà pour un bilan un peu mitigé. Tu te diras, ami lecteur, que tout cela sent un peu la déception mais il ne faut pas oublier que c'est un premier roman, que ce dernier a de nombreuses qualités et que l'auteur nous donne beaucoup d'espoirs pour la suite de sa carrière. Monsieur Aderlhod fait preuve d'un humour que j'apprécie énormément et j'espère que ses prochains ouvrages seront tout aussi décapants tout en faisant peut-être preuve d'un peu plus de maturité et de soin quant à la construction du récit. Depuis Carl Aderlhod a sorti un autre ouvrage Les poissons ne connaissent pas l'adultère, j'espère avoir l'occasion de le lire et de le chroniquer ici...

 

NOTE GLOBALE : 12,5 / 20



69950016_p