9782742775477

 

Édition : Actes Sud

Collection : Actes Noirs

Parution : 2008

Classement : Policier / Thriller

 

Vous savez à quel point j'aime la lecture mais ce que vous ne savez peut-être pas c'est que j'aime aussi le livre en tant qu'objet. Une belle édition, une couverture réussie sont pour moi des raisons véritables de m'intéresser à un ouvrage. La collection Actes Noirs (aux éditions Actes Sud) sont toujours très soigneux quant aux livres qu'ils publient et leurs couvertures sont souvent très belles. C'est ainsi que je me suis intéressée au roman de Camilla Läckberg La princesse des glaces. Voici ce que nous en dit l'éditeur :

Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d’eau gelée. Impliquée malgré elle dans l’enquête (à moins qu’une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l'œuvre), Erica se convainc très vite qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point – et sur beaucoup d’autres –, l’inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint.

A la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives, plonge dans les strates d’une petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d’autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d’un peintre clochard – autre mise en scène de suicide.

Comme toujours après avoir lu un bouquin, je suis allée faire un tour sur le site de Fnac pour lire quelques avis – j'aime bien savoir si je suis d'accord ou non avec la majorité. Les réactions sur l'ouvrage qui nous intéresse sont majoritairement positifs. Parmi les quelques mauvaises critiques, j'ai pu lire que l'on reprochait au roman de madame Läckberg de ne pas être à la hauteur d'une autre œuvre suédoise : la saga Milienium de Stieg Larrson. Ce genre de remarques est d'une absurdité sans nom ! Pourquoi comparer deux œuvres qui n'ont presque rien à voir l'une avec l'autre si ce n'est la nationalité de leurs créateurs ? Parce que si vous chercher avec La princesse des glaces à retrouver la même chose que Les hommes qui n'aimaient pas les femmes passez votre chemin...

Cette question de comparaison un peu absurde réglée, je peux passer aux choses sérieuses. J'ai beaucoup appréciée les aventures d'Erica Falck. L'écriture de l'auteur ne révolutionne sans doute pas le genre mais elle est plaisante. L'intrigue reste classique et agréable à découvrir. Ce que j'ai trouvé de plus sympathique dans le roman de Camilla Läckberg, c'est la myriade de personnages secondaires et la manière dont ils sont décrits. « Il n'avait plus vingt ans. La femme qui ouvrit la porte non plus, définitivement. Il n'avait rien vu d'aussi petit et fripé depuis la dernière fois qu'il avait ouvert un sachet de pruneaux. » Les personnages principaux sont eux aussi très attachants et je sais déjà que je lirai la suite de leurs aventures. De plus l'athmosphère dans cette petite ville de province est fort bien restituée, avec les mesquineries et ce soucis contants des apparences que l'on ne trouve pas seulement en Suède. Bien sur on pourrait objecter que l'histoire entre nos deux protagonistes est un peu niaise, que l'on tombe parfois dans le pathos et le déjà-vu mais je me suis laissée embarquer et franchement j'ai eu du mal à lâcher ce roman avant de l'avoir fini. C'est déjà bien, non ?

 

NOTE GLOBALE : 14 / 20