06 mai 2012

Le Chagrin et la grâce – Wally Lamb

9782253157700

 

Édition : Le Livre de Poche

Parution : 2010

Classement : Roman

De l'auteur, Willy Lamb, j'avais entendu parlé lors de la sortie de son roman Le Chant de Dolorès qui avait eu un réel succès en son temps. Je me rappelle être allée jusqu'à noter ce titre dans un coin mais, comme trop souvent, ce dernier s'est contenté de rester associer à un « à l'occasion, bientôt » connu de la plupart des passionnés de lecture. Lorsque Le Chagrin et la Grâce est passé sous mes yeux sur Babelio, je me suis donc empressée de me l'offrir. Surtout que la quatrième de couverture me promettait des thèmes que j'affectionne particulièrement :

Quand, en avril 1999, son épouse Maureen échappe de justesse au massacre de Columbine, Caelum cherche refuge avec elle dans la ferme de son enfance à Three Rivers, Connecticut. C’est là qu’il découvre des archives familiales insoupçonnées : les lettres de son aïeule, militante abolitionniste, anéantie par la perte de ses fils au front ; les journaux de son arrière-grand-mère, fondatrice de la prison pour femmes du comté, hantée par la descente aux enfers de sa soeur ; des coupures de presse sur les tragédies locales de ces années 60 qui ont vu grandir Caelum aux côtés d’un père alcoolique revenu traumatisé de la guerre de Corée... Au fil de ses recherches, Caelum, stupéfait, voit se recomposer deux siècles d’une histoire familiale pleine de bruit et de fureur, et ressurgir le terrible secret de ses origines...

Pour tenter de comprendre cette infinie colère qui l’habite depuis toujours, Caelum va devoir explorer les recoins les plus obscurs de sa mémoire...

Le roman de Wally Lamb est profondément américain avec tous les défauts et les qualités inhérents à cette culture finalement assez éloignée de celle de notre vieille France. Tout est démesuré dans Le Chagrin et la Grâce : les personnages, les tragédies, l'ampleur de l'histoire. Finalement, le personnage de Caelum nous emmène dans le mélodrame d'une Amérique en prise avec ses contradictions et ses ambivalences. Bien sur, l'auteur en fait parfois un peu trop ; du début à la tragédie presque antique jusqu'à la fin d'un lyrisme affolant. Mais c'est admirablement fait. Sous la plume incisive et précise de Wally Lamb, le mélodrame se fait œuvre d'art. Et l'écrivain arrive, en 800 pages, à nous embarquer dans la quête mystique de son personnage... De l'histoire des États-Unis avant tout, par le prisme d'un présent où les héros, comme le pays, ont été traumatisé par Columbine. Étrangement, lors de ma lecture, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à la littérature russe car j'ai parfois eu l'impression que comme dans Guerre et Paix, c'est plus d'un pays tout entier dont nous parle l'auteur que d'un personnage. L'esclavagisme, la Guerre de Sécession, celle de Corée, Colombine... et un point commun aux tragédies américaines dans leurs effets sur les individus : l'Etat de Stress post-traumatique. L'ESPT est admirablement décrit bien que l'on ne s'éloigne pas une seconde du schéma type - la psychologie des personnages est parfois un peu scolaire. En vrac nous avons donc les thèmes suivants : la violence, le racisme, l'Histoire, la guerre, la psychologie, les secrets de familles, les addictions, la prison, le féminisme... Et à force de tragédies Caelum devient un Job des temps modernes, qui tente de ne pas baisser les bras alors que tous les malheurs le frappent. Finalement la Grâce du titre est sans nulle doute la grâce divine, objet véritable de la quête du héros.

Je ne pense pas que l'on doivent aborder Le Chagrin et la Grâce comme un roman réaliste ou un thriller psychologique, pour moi c'est une tragédie lyrique moderne, presque une parabole. Le genre d'ouvrage qui me rappelle pourquoi, depuis toujours, j'aime la lecture avec passion.

 

NOTE GLOBALE : 17 / 20


Commentaires sur Le Chagrin et la grâce – Wally Lamb

Nouveau commentaire