9782211089777

 

Édition : École des Loisirs

Parution : 2007

Classement : Jeunesse / dés 9 ans



Le hasard m'avait fait découvrir -il y a un mois- un roman pour la jeunesse que j'avais adoré : Verte. Suite à ce vrai coup de cœur je m'étais aperçue qu'il existait une suite à ce petit bijoux pour enfant. Aussi lorsque je l'ai vu passer sur Bibliotroc, je me suis empressée de le prendre et en attendant monsieur le facteur j'ai lu une quinzaine de fois la présentation de l'éditeur :

Souvenez-vous.

Nous avions laissé Verte, l'apprentie sorcière rebelle, rayonnante. Entourée de femmes, comme depuis toujours : sa mère Ursule et sa grand-mère Anastabotte. Mais aussi, c'était nouveau pour elle, d'hommes : Soufi, le garçon de sa classe grâce à qui elle avait retrouvé son père, et celui-ci, Gérard, l'entraîneur de foot.

Les choses pourraient être simples désormais.

Bien sûr, elle ne le seront pas.

Car Soufi déménage et Gérard a un père, lui aussi : Raymond, un ancien commissaire de police. Verte pleure, Verte rit, Verte est très entourée soudain, et pourtant elle se sent seule.
Heureusement, une fille vient d'emménager avec sa mère dans le bâtiment B. C'est Pome. Verte se dit que c'est un nom parfait pour une alter ego, une future meilleure amie, une pareille en tout.
En tout ? Même en sorcellerie ?

Si tu es comme moi, ami lecteur, et qu'avant de lire une chronique tu regardes la note pour te faire une idée, tu auras remarqué que cette dernière -bien que généreuse- est en-dessous de celle octroyée à Verte. Franchement, j'ai eu énormément de plaisir à retrouver les personnages de madame Desplechin. Les ingrédients sont les même que pour le premier opus. Nous avons un récit à plusieurs voix -une narration par chapitre- et c'est fait avec toujours autant de talent. L'humour est toujours très présent et je me suis plusieurs fois surprise à sourire largement devant les petites mésaventures de notre sorcière rebelle. J'ai une tendresse particulière pour les grands-parents. Un roman drôle, frais, léger et qui trouvera facilement sa place dans la bibliothèque de nos enfants.

Peut-être te demanderas-tu ami lecteur pourquoi cette suite n'est pas un coup de cœur comme l'a pourtant été Verte. Deux raisons ont motivé ma note. La première est que l'effet de surprise étant passé, je me suis un peu moins facilement laissée emporter par ce roman. La seconde -et la plus importante- est que j'ai trouvé ce tome moins profond que le précédent. Pome aborde quelques thèmes intéressants mais bien moins que Verte qui avait la grande qualité d'être un merveilleux support pour parler de sujet « sérieux » avec nos enfants. Reste un très joli moment et un ouvrage que je conseillerai facilement autours de moi.

 

NOTE GLOBALE : 15 / 20