suicide island

Édition : Kazé

Parution : novembre 2011

Classement : Manga

   Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et les éditions Kazé qui m'ont permit de recevoir ce manga, dans le cadre de l'opération Masse critique BD. Et je dois dire que j'ai vraiment été gâtée, j'ai eu un véritable coup de cœur pour ce manga, au sujet difficile à traiter et encore tabou : le suicide.

   « Hospitalisé après une tentative de suicide, Sei se réveille sur une île coupée de la civilisation où la société japonaise exile les suicidaires récidivistes. Avec ses compagnons, tous plus fragiles et torturés les uns que les autres, il va devoir se battre pour survivre dans cet environnement hostile, et trouver en lui-même la force de tenir bon, coûte que coûte. »

   Étant ado, j'ai dévoré des centaines de manga en tout genre, mais cela fait quelques années que je n'en ai pas acheté. J'ai donc été ravie de me replonger dans ce genre que j'apprécie beaucoup. L'histoire commence avec l'arrivée de Sei à l'hôpital. Les médecins vont découvrir qu'il a tenté de se suicider plusieurs fois, et vont alors lui faire signer un document, stipulant qu'il renonce à son droit de vivre. Croyant qu'il va enfin mourir, Sei signe et s'endort. Mais il va se réveiller sur une île en compagnie d'autres personnes également suicidaires. Ils vont tous réagir très différemment, certains vont refaire – avec plus ou moins de succès – des tentatives de suicides et d'autres vont s'organiser afin de survivre. J'ai trouvé les personnages attachants, on a envie de savoir comment ils en sont arrivé là. La critique de la société japonaise – qui compte un fort taux de suicides – est faite intelligemment et l'histoire est bien construite. On se demande dans quel but a été crée cette île. Est-ce tout simplement pour laisser crever les suicidaires comme des chiens ? Ou au contraire, afin de leur prouver qu'ils ont en eux la force et l'envie de vivre ? Franchement pour un manga, j'ai été vraiment surprise et conquise et je vais me procurer la suite, car ce premier tome est vraiment très prometteur.

   NOTE GLOBALE : 18/ 20

Ema