arton66

 

Édition : XO éditions

Parution : 2011

Classement : Jeunesse / Aventure / Fantastique



Lorsque j'avais refermé le deuxième opus des aventures d'Oksa, je n'avais qu'une hâte : lire la suite. Autant te dire ami lecteur que je me suis précipitée pour lire la quatrième de couverture de ce troisième tome avant de le commencer avec ma....voracité légendaire :

Séismes, éruptions de volcans, pluies torrentielles… La Terre craque de toutes parts ! Fuyant Londres envahie par les eaux furieuses de la Tamise, Oksa et la famille Pollock partent à la recherche du Portail d’accès à Edéfia, la terre magique des origines. C’est leur seule chance de rétablir l’équilibre du monde.

Une quête bien périlleuse pour Oksa, la Jeune Gracieuse, contrainte de s’allier avec les terribles Félons, ses ennemis mortels qui n’attendent qu’une faiblesse pour la trahir. Heureusement, elle est bien entourée ! Dragomira sa formidable grand-mère, Pavel son père que la colère transforme en dragon, Gus et Tugdual, les deux garçons rivaux dans son cœur, et bien sûr les fidèles Foldingots, l’Insuffisant, les Devinailles, et toutes les autres extravagantes créatures…

Soyons francs ami lecteur, cette chronique ne va rien apporter au monde de la critique. En effet après une période d'incubation qui courrait depuis que j'avais lu L'Inespérée, ma maladie s'est déclarée avec moult fracas : je suis atteinte de Pollockmania aiguë. Si toi aussi tu t'apprête à entrer dans le monde construit par Anne Plichota et Cendrine Wolf il serait peut-être utile que tu en connaisses les symptômes. Le sujet atteint de cette joyeuse infection se comporte presque normalement la plupart du temps. Les crises surviennent toutefois de manière régulière. Le pauvre malade se met alors à pianoter fébrilement sur son clavier d'ordinateur en quête d'informations sur le prochain tome de la saga d'Oksa Pollock -qui sort en mars-. Quand il a récolté quelques maigres renseignements il s'empresse alors de téléphoner à d'autres malades pour partager ses découvertes dans un état d'excitation proche de la folie -genre bave aux lèvres et yeux pervers. Il lui arrive même de parler des personnages de la saga comme s'ils étaient réels, s'angoissant pour eux, les analysant et se remémorant tous leurs faits et gestes avec une précision presque amoureuse. Le sujet ne trouve l'apaisement qu'en relisant -encore- les romans en question.

Peut-être t'inquiètes-tu pour ma santé -mentale ?- après avoir lu ces quelques lignes ami lecteur... Si c'est le cas ne t'inquiète pas, ce genre de maladie ne m'est pas inconnue. Elle ressemble étrangement à ce que j'ai déjà affronté dans le passé et vraiment je me suis plutôt bien remise de ma Pottermania, de ma Gabaldonite aïgue et de tous les virus que j'ai pu contracter depuis des années. Qui pourras dire que la lecture est sans danger ?

 

NOTE GLOBALE : 15 / 20