1082735

 

Édition : France Loisirs

Parution : 2006-2007

Classement : roman, saga familiale

 

Depuis plusieurs années, je suis cliente France Loisirs -si tu connais pas, reste dans ta grotte ça doit être reposant, d'ailleurs tiens : je t'envie- et « l'achat du trimestre » est toujours un grand moment. Au fil du temps, cela m'a permis de faire de jolie découvertes et aussi d'avoir d'amères déceptions. Lorsque j'ai choisi l'ouvrage qui nous intéresse aujourd'hui, une saga de trois tomes réunis en un seul volume, c'est surtout parce que je n'avais plus rien à lire et que l'ouvrage avait la grande qualité d'atteindre plus de 900 pages oui c'est un peu nul, je sais. Bon, la quatrième de couverture m'avait quand même attirée :

Dans le Québec des années 30, deux sœurs, Florence et Andréanne, vont se partager les faveurs du même homme, avant qu’un terrible secret ne les éloigne l’une de l’autre. Quatre générations vont porter le poids de leurs silences, de leurs non-dits... Sauront-elles se retrouver ? Le pardon aura-t-il une place dans cette famille déchirée ? 

Disons le tout de suite ami lecteur, j'aime les sagas familiales. On a beau m'avoir fait cent fois le coup des secrets de famille, des amours impossibles, des naissances, des mariages puis des morts, j'en redemande régulièrement. D'un silence à l'autre, c'est un peu tout ça à la fois. Nous sommes au Québec dans les années 1930, dans une société où la Religion et le poids des convenances pèsent fortement sur la vie de chacun et particulièrement des femmes. L'écriture, narrative avant tout, est soignée et agréable. Les personnages sont attachants et les malheurs de Florence -plus que nombreux- rendent le récit émouvant. Alors, bien sur, notre héroïne est courageuse toussa toussa et tente de se battre contre un destin implacable. Mais ce qui, à mes yeux, rend la saga de Micheline Duff plus intéressante que je ne l'aurais cru au premier abord, c'est que nous ne sommes pas toujours du côté de la modernité. Lorsque le thème de la pédophilie est abordé, on s'éloigne de ce que l'on peut lire quand le sujet est mis en avant dans des bouquins vaguement historiques. L'auteur nous parle du choix de se taire, de cacher sans tomber dans un jugement sans appel. Elle nous parle des silences insupportables sans condescendance. Il est à la mode de vilipender à tout prix les secrets de familles -compréhensible lorsque l'on sait les dégâts qu'ils peuvent causer-  et j'ai vraiment apprécié que ceux qui collaborent à sauvegarder les convenances ne soient pas ici mis à l'index.

La pédophilie, les secrets, la maternité, la place de l'écriture ou encore la question du pardon,  madame Duff aborde de nombreux sujets mais j'ai trouvé qu'elle le faisait plutôt bien. J'ai passé un très agréable moment. Une jolie saga, je ne regrette pas mon achat.

 

NOTE GLOBALE : 13 / 20