9782253144397

 

Édition : Le Livre de Poche

Parution : 1975

Classement : aventure

 

Au hasard d'une lecture de vacances, j'avais déjà eu le plaisir de croiser la route d'Amalia Peabody, l'héroïne phare de madame Peters. Je me souviens avoir beaucoup apprécié ce premier contact et m'être promis de lire toute la saga à l'occasion. Les années passant, je remettais souvent à plus tard cette résolution. Et puis le challenge Petit Bac 2012 est passé par là et le titre du premier opus des aventure d'Amelia correspondait à la catégorie Animal. Comme quoi, les challenges ont vraiment du bon. Voici ce que nous dit l'éditeur sur Un crocodile sur un banc de sable :

Sur la pente en contrebas se tenait la Chose sans Nom, immobile et livide à la clarté des étoiles. La pleine lune projetait sur elle une lumière sans ombre. Il n'y avait pas à s'y tromper : c'était bien elle. Je discernai presque le motif des bandelettes qui enserraient sa poitrine. Sa tête, informe, était enveloppée d'une sorte de linceul. La vue seule de ce monstre au repos avait de quoi faire frissonner mais lorsqu'il se retourna sans hâte, inexorablement, j'eus le plus grand mal à dompter ma terreur. C'était comme une créature marine sans regard et sans yeux, surgie du fond de l'abîme et qui cherchait sa proie.

L'indomptable Amelia Peabody, qui fait ici ses premiers pas sur la Terre des Dieux, se laissera-t-elle abuser par les facéties d'une momie somnambule ? Saura-t-elle soustraire sa protégée aux entreprises d'un chasseur de dot cynique et langoureux ? Parviendra-t-elle à déjouer les roueries des indigènes ou à surmonter les mirages des sables et à dissiper les mystères qui jalonnent sa route, en digne émule de Sherlock Holmes et d'Indiana Jones ?

Malgré ce que nous raconte la mise en bouche ci-dessus, disons-le tout de suite, le récit tient plus d'Indiana Jones que de Sherlock Holmes ! Nous somme ici dans un petit roman d'aventure avec un joli brin de romantisme à l'intérieur. Il est curieux comme ce premier opus a du charme. Ce n'est pas particulièrement bien écrit, ni mal d'ailleurs, et l'intrigue n'a vraiment rien de spectaculaire. Je crois que ce roman m'a séduite grâce à ses protagonistes. Amélia est franchement une héroïne selon mon cœur, drôle, excentrique, libre, tyrannique et un peu à côté de la plaque. Tous ceux qui lui gravitent autours ont un caractère tout aussi vivant et nous donnent envi de mieux les connaître. Il y aussi tout le charme historique et c'est avec un énorme plaisir que l'on découvre ce qu'a pu être l'égyptologie à ses débuts. Bref, les premiers pas d'Amelia en Egypte sont une distraction vraiment plaisante et je sais que la prochaine fois que j'aurais envie d'un divertissement bon enfant, je me précipiterai sur la suite de la saga d'Elizabeth Peters. En plus j'ai vraiment hâte de retrouver Emerson qui est loin de me laisser indifférente...

 

NOTE GLOBALE : 14 / 20

69950016_p03/11