24 février 2012

Le vendredi c'est culture pourrie – The impossible Kid

 

Si tu es un adepte de la rubrique « Le vendredi c'est culture pourrie », tu connais mon goût pour les soirée nanars en compagnie d'Ema et de l'HommeVorace. Pour notre séance la plus récente nous avons eu le plaisir d'accueillir une -peut-être- nouvelle adepte dans notre confrérie de la culture pourrie : OmniVorace qui participe de temps en temps à nos chroniques sur les séries. Nous l'avions  mise en garde en ne cachant pas que le film qui l'attendait méritait une place d'honneur dans notre rubrique. Non seulement elle est venue mais elle a tenu le coup, montrant une résistance héroïque face à des images presque insoutenables.

Après avoir voyagé en Turquie, aux États-Unis et en Italie, nous avons bénéficié d'un séjour cinématographique aux Philippines. C'est l'acteur principal du film qui a cette fois retenu notre attention : Weng-Weng. Ce dernier est entré dans le livre des records comme l'acteur le plus petit du monde avec seulement moins de 90 cm de haut. Ce monsieur a connu quelques années de vedettariat dans son pays en jouant le rôle d'un agent secret, l'agent 00. L'œuvre qui nous intéresse aujourd'hui est une de ces aventures à la James Bond : The impossible Kid.

20818918

Une affiche sublime

Dés les premières images tout est dit, notre -vraiment tout- petit héros semble animé de super pouvoirs. Au début il met plein de méchants à terre en prenant quelques minutes pour embrasser une jolie demoiselle aux nichons pointus.

Weng2

Quel tombeur !

Après cette mise en bouche le générique arrive pour nous plonger dans un ravissement sans fin. Sur une bande-son, d'un Kitch à faire frémir le duo Début de Soirée, dont les paroles sont magiques Weng Weeeng, I love you my Weng Weeeng, come to me and kiiiss meeeee, I love you Weng Weeeng, l'agent d'Interpol entame une course poursuite juché sur une moto tellement à sa taille que je suis presque sur d'avoir vu sa jumelle dans un catalogue de jouets en décembre.

Weng5

Autant te le dire tout de suite ami lecteur, le scénario de The Impossible Kid pourrait confortablement tenir sur un post-it. Nous avons un MéchantCagoulé qui rançonne de riches industriels en les menaçant de mort s'ils ne paient pas. Interpol met alors Weng-Weng sur le coup qui après moults combats parvient à mettre tous les méchants moustachus hors d'état de nuire.

Pour arriver à cette fin héroïque, Weng-Weng nous montre toutes les facette de son talent -mais pas celui d'acteur parce que bon, il ne peut pas avoir tous les super pouvoirs. D'abord il est un grand adepte des Arts Martiaux comme nous le prouve -entre autres- une magnifique scène dans un dojo où il met à terre plusieurs hommes et une méchante madame insensible au charme de notre minuscule jeune premier.

impossiblekid-02

Qu'il est fort ce Weng-Weng !

Puis il fait des cascades aussi, avec sa petite moto qui doit bien dépasser le 8 km à l'heure, il arrive même à franchir des ravins dans des sauts ridiculement interminables. Oui mon ami, rien n'est impossible dans le nanar philippin.

Mais ne vas pas croire que Weng-Weng ne profite pas des avantages de sa petite taille pour combattre le crime. Ainsi dans cet opus des aventures de l'agent 00, il triomphe finalement de ses ennemis en se cachant dans une valise d'où il sort toujours aussi impeccablement élégant dans son costume blanc.

W7

Un Weng-Weng s'emmène partout...

Bon, faut dire que les méchants à moustaches l'avaient un peu mis en rogne en l'enfermant dans un cage pour les oiseaux -sans rire-.  Le film se termine sur notre héros qui profite de la vie avec une jolie fille au soleil couchant. Laisse moi te dire ami lecteur que nous sommes tous restés un peu assommés après avoir éteint la télévision, nous demandant presque si nous venions vraiment de voir un pseudo James Bond où c'est un nain philippin arborant la coupe de Mireille Mathieu qui tient la vedette.

wengweng_1

En tout cas c'était encore une fois un de ces films étranges que l'on trouve longs sur le moment mais qui nous arrachent toujours un fou rire lorsque l'on se remémore certaines scènes. OmniVorace nous a même dit qu'elle reviendrait à une de nos soirées nanar – c'est dire. D'ailleurs pour elle, et pour vous, le générique de The impossible Kid, culte à lui seul :

 

Si Weng-Weng t'intéresse ami lecteur va faire un tour sur le mini-site qui lui est consacré et en attendant un prochain article : que le Dieu du nanar soit avec toi !


Commentaires sur Le vendredi c'est culture pourrie – The impossible Kid

    Mouahahahaha j'adore!! Vivement le prochain!

    Posté par Ema, 24 février 2012 à 13:03 | | Répondre
  • Wahou! Tes choix pour cette rubrique me font définitivement rêver....

    Posté par marionrose, 24 février 2012 à 21:42 | | Répondre
  • Réponses en vrac

    @ Ema : euh... je te rappelle que le prochain c'est Avalon High. Alors bon... Ne nous pressons pas trop quand même

    Posté par AlterVorace, 25 février 2012 à 13:21 | | Répondre
  • @ Marionrose

    Vraiment ? tu veux que je te donne des adresses pour voir ce genre de film ? Nan ? Sûr ?

    Posté par AlterVorace, 25 février 2012 à 13:22 | | Répondre
  • Mdrrrrr!!
    Les scènes de baston sont à couper le souffle!

    Posté par Suny, 25 février 2012 à 14:08 | | Répondre
  • @ Suny

    Et la musique, elle est sublime aussi, nan ? Rien que de repenser à tout ça -musique, bastons, moto- je me marre comme une baleine !

    Posté par AlterVorace, 26 février 2012 à 10:03 | | Répondre
  • Oui, j'oubliais la musique. Splendide!
    Et la moto que si tu cours à côté tu vas plus vite!

    Posté par Suny, 26 février 2012 à 10:11 | | Répondre
  • Bonjour ,un petit coucou en passant ,comme toujours je suis toujours aussi fan de vos cultures pourrie ,cet épisode vos son pesant d'or comme toujours ,ca fais toujours du bien de rigoler, il faut que j'arréte avec le mot toujours , 4 fois en deux lignes ca fais beaucoup ! au plaisir de vous revoir .

    Posté par hakkan, 06 février 2013 à 07:34 | | Répondre
  • Salut hakkan ! Ah weng-weng, c'était un grand moment ! Ce n'est pas un de mes préférés, mais mes collègues ont beaucoup apprécié mdr Personnellement, je préfère de loin l'homme puma et l'homme homard venu de mars !

    Posté par Ema1, 06 février 2013 à 13:56 | | Répondre
Nouveau commentaire