20 janvier 2012

Le vendredi c'est culture pourrie - 2020 Texas Gladiators

 

Après avoir tâter du nanar turque avec Turkish Star Wars puis du monde merveilleux des années 90 avec Bichette la Terreur des vampires, il semblait plutôt intéressant de se coltiner avec le cinéma bis italien. Là, nous avions l'embarras du choix mais un titre nous a taper violemment dans l'oeil : 2020 Texas Gladiators. L'affiche ressemble à ça :

jaquettetg2020

Le responsable de cette « oeuvre » se nomme Joe d'Amato et il a travaillé sur des titres du genre d'Ator l'invincibile 2 ou encore Porno Holocaust. Du lourd donc, du très lourd. Comme d'habitude, nous nous sommes réunis avec Ema et l'HommeVorace pour profiter dans la joie d'une soirée nanar.

Ce film qui date de 1983, fait partie de la catégorie des post-nuke, qui nous montrent un monde dévasté et violent après l'explosion de la bombe nucléaire. Nous nous trouvons donc au Texas. Dans une sorte d'usine dévastée qui sert visiblement de pseudo monastère, des méchants loubards un peu mutant -c'est à dire tartinés de fond de teint verdâtre- massacrent et violent sans vergogne. Une scène qui donne l'occasion au réalisateur de nous montrer du nichon pointu et de la scène gore.

tg6

Du nichon pointu...

bs

Pôvre bonne soeur qui préfère se trancher la gorge plutôt que de subir les assauts des monstrueux pervers...

 

 

Heureusement de valeureux rangers arrivent pour tuer les gros méchants à l'aide de coups de poing mal distribués et mal bruités. Un de nos héros tombe ensuite sur une petite blondinette toute dévêtu -et hop encore du nichon pointu- et passe du côté obscure de la force en tentant de la violer. Ces collègues sauvent la donzelle et le chef barbu des rangers le banni de la bande de justiciers. Forcément il la réconforte et la blondasse lui parle alors d'une communauté qui tente de reconstruire un monde meilleur. Le héros poilu décide d'aller voir ça de plus près...

image1

L'héroïne blonde

 

Petit saut dans le temps. Le couple de blondinets a eu une petite fille toute bouclée et vivent dans une communauté qui semble travailler dans une sorte de centrale nucléaire. Nisus -Al Cliver- notre héros sauve même tous ses collègues tellement qu'il est fort et gentil toussatoussa.

al cliver

Al Cliver

Hélas, cette merveilleuse paix ne saurait régner car un VraiMéchant attend son heure. La centrale subit en effet l'assaut de gros voyous en petites motos pourries menées par le ranger déchu et violeur de blonde. Ces petites frappes sont aidées par des méchants soldats en combinaison -genre celles de V mais pas en rouge- qui ressemblent à nos bons vieux CRS sauf que leurs boucliers ont des trous qui arrêtent toutes les balles sauf les leurs. Pratique.

2020-texas-gladiateurs-2020-texas-gladiators-28-09-1984-2-g

Les soldats et leurs boucliers à trous

Nos pauvres gentils perdent et subissent mille outrages. Y a même un barbare qui a plus de poils que Winnie l'ourson, une grosse brute qu'on dirait le croisement entre Mister T et Demis Roussos.

tg5

Croisement étrange entre Demis Roussos et Mister T

Ensuite on voit le VraiMéchant qui est une sorte de néo-nazi chauve qui veut réduire tout le monde en esclavage. Hélas notre propre Nisus se fait tuer.

2020b

Le VraiMéchant néo-nazi

Re-petit saut dans le temps. Nous nous retrouvons alors dans un saloon. Oui je sais. Où des crétins jouent à la roulette russe dans une scène désopilante. Là arrivent des rangers qui sauve Maida, la veuve de Nisus, qui a été séparée de sa fille puis vendue à un méchant cow-boy. Suite à leur mission de sauvetage, deux des rangers sont condamnés à 10 ans de travaux forcés à la mine. Heureusement leur pote leur sauve la mise en les libérant juste au moment où l'un des forçats est torturé -on ne lui donne pas à boire, il n'en peut plus alors on lui propose enfin de l'eau sauf que le méchant bourreau a fait un gros pipi dedans-. Le groupe des gentils, les rangers et la jolie putasse Maida, décident alors de sauver tout le monde du VraiMéchant néonazi. Mais comment faire ? Ils sont si peu... Ben ils vont voir les indiens. Voui, en 2020, au Texas, nous avons de braves indiens qui habitent de vrais tipis tout merdiques.

tgtipi

 

Sauf que les indiens sont juste d'obscures acteurs italiens affublés de trucs à franges et de perruques grotesques.

tg indiens

Les indiens acceptent de venir aider nos héros et grâce à leur flèches, qui percent étrangement  les boucliers magiques des soldats, les gentils triomphent enfin et Maida peut retrouver sa fille et la paix.

 

Il va sans dire ami lecteur que le tout est magnifique. Comment dire ? Tu vois le clip de Jermaine Jackson et Pia zadora "when the rain begains to fall " ? Ben tout pareil l'ambiance, genre Mad Max discount. Tu imagines bien que nous avons rigolé devant ce bijou du nanar. Tellement que nous avons déjà choisi le prochain film qui aura l'honneur d'être présenté dans un vendredi culture pourri...


Commentaires sur Le vendredi c'est culture pourrie - 2020 Texas Gladiators

    Mouaha, je kiffe les italo-indiens, c'est d'un goût! Encore un truc que je ne regarderai pas donc... :p

    En parlant de Bichette, je me suis justement décidée à cliquer sur ton lien hier soir, mais impossible à ouvrir... et là j'arrive et je vois que Megaupload a mouru (à peu près à ce moment-là on dirait...)
    J'ai la poisse ou...?

    Posté par Suny, 20 janvier 2012 à 10:43 | | Répondre
  • @ Sunny

    Voui Megaupload est mort, pas de chance. Pour Bichette, je te tiendrais au courant par mail mais dans quelques jours je devrais pourvoir t'envoyer un autre lien.
    Sinon pour 2020, les indiens sont merveilleux hein ?

    Posté par AlterVorace, 20 janvier 2012 à 11:04 | | Répondre
  • Absolument splendides.
    Par contre, j'ai oublié de préciser, tu n'aurais peut-être pas dû donner tant de détails sur la scène de torture, c'est d'une cruauté insoutenable.

    Posté par Suny, 20 janvier 2012 à 11:51 | | Répondre
  • @ Sunny

    Oui, le gros pipi dans l'eau : tant de violence peut engendrer un choc psychologique réel... mdr

    Posté par AlterVorace, 20 janvier 2012 à 22:15 | | Répondre
Nouveau commentaire