mercy thompson tome 1

Édition : Milady

Parution : 2008

Classement : Bit-Lit

Oui encore un roman de bit-lit, mais une fois qu'on y a goûté on peut difficilement revenir en arrière. C'est vrai quoi ! De l'action, du sexe, un peu de fantasy, entre deux romans plus sérieux, y'a pas de mal à se faire du bien !

Bref, me voilà donc avec, entre mes mains avides de lecture, le premier tome des aventures de Mercy Thompson, mécanicienne de son état et changeuse (elle se change en coyote, mais rien à voir avec la pleine lune).

« Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. En effet, Mercy Thompson n'est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c'est une dure à cuire qui n'hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte. Mais ce n'est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d'une bande de loups-garous, le minibus qu'elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d'enlèvement... »

Une plongée dans l'univers des loups-garous, moi qui aime les hommes virils-un-rien-macho-mais-un-peu-mou-du-genou (ouais je sais ça n'existe pas! Mais ne casse pas mon rêve tout de suite), je me suis dit « Chouette ! Des mâles, des vrais ! » Hum, hum... Je me suis plutôt retrouvée au milieu d'une meute de machos réacs où l'évolution de la femelle loup-garou en est restée à sa plus simple expression néandertalienne – genre moi homme aller chasser bison, toi femme rester dans caverne passer balai-fougère sur tapis mamouth – De quoi refroidir un tantinet mes ardeurs. J'ai également trouvé l'action un peu lente, le sauvetage d'Adam, l'Alpha sexy de la meute locale – ouais Adam le loup-garou, ça ne s'invente pas – et de sa fille Jessie m'a laissée sur ma faim, je me serais plus cru dans une aventure de Barbie détective qu'autre chose. Côté personnage, j'ai plutôt bien aimé l'humour de Mercy et sa relation avec Adam, mais ça reste quand même assez survolé. Bref un premier tome assez mitigé pour moi, j'aurais aimé plus d'action à la Anita Blake, plus d'humour et une histoire plus fouillée. Je lirais le tome 2 si j'en ai l'occasion pour me faire un autre avis, mais j'ai un peu peur de m'endormir,

NOTE GLOBALE : 10 / 20

Ema