336483

Édition : Stock

Collection : La Bibliothèque Cosmopolite

Parution : 1949

Ce récit place son intrigue dans une pension française pour jeunes filles où Olivia, anglaise, vient poursuivre ses études. Notre héroïne, exaltée, tombera follement amoureuse d'une des enseignantes, Melle Julie. L'école semble le théâtre de milles passions qui finiront par se dénouer dans le drame.

Derrière ce témoignage romancé se cache Dorothy Bussy, une romancière et traductrice anglaise qui s'inspira sans doute de sa propre expérience de pensionnat et de sa propre bisexualité. Olivia fit scandale lors de sa publication et eut beaucoup de succès. Notons quant même que cette œuvre s'inscrit dans une certaine tradition littéraire dans laquelle on peut trouver la fameuse Claudine de Colette ou encore une des pièces de Christa Winsloe.

En vérité je n'ai pas grand chose à dire sur l'ouvrage de Dorothy Bussy. Cette passion d'adolescente qui se débat dans ses sentiments avec l'exaltation de son âge m'a plutôt plu... Toutefois j'ai trouvé les monologues intérieurs d'Olivia un peu fatigants et naïfs. Finalement ce qui m'a touchée dans ce court roman c'est plus la nostalgie que ce dernier a pu provoquer en moi. Cette fougue décrite, la souffrance presque ridicule de l'héroïne, tout nous conduit à repenser à notre propre jeunesse avec pas mal de tendresse et un peu d'ironie. Sorti de son contexte, rappelons le scandale à la parution, Olivia m'est apparu un peu timorée.

 

BILAN DE LECTURE

  • 1 sourire de nostalgie

  • un « putain je m'sens vieille parfois... »

  • l'envie de replonger dans mes propres souvenirs

  • 1 rangement dans la bibliothèque, dans un endroit un peu inaccessible où je range les bouquins sympa mais sans plus

 

NOTE GLOBALE : 11 / 20